Le Parquet

Les planchers et les parquets en bois naturel constituent un revêtement authentique et chaleureux pour les sols de la maison. Ce type de revêtement offre une grande diversité d'essences, de styles et de techniques de poses. Le parquet s’adapte aussi bien à une décoration traditionnelle qu’à un style très contemporain. Voici quelques indications pouvant guider votre choix.

Présentation

Le terme de parquet s'applique uniquement aux revêtements dont le parement, c’est-à-dire la partie visible supérieure est de 2.5 mm minimum avant pose.
On distingue différents types de parquets en fonction de leur épaisseur : les parquets massifs ont une épaisseur minimum comprise entre 20 et 23 mm, supérieure à celle des parquets en contrecollé.
Ce revêtement de sol se présente sous forme de lames de différentes dimensions, dont la largeur oscille entre 4 et 19 cm et la longueur entre 25 et 160 cm.
La plupart des lames se présentent avec une languette et une rainure (sauf pour certains parquets à coller) mais on trouve aussi des dalles carrées.

Critères et normes de qualité

Le classement UPEC est commun à de nombreux revêtements de sol, dont le parquet et le carrelage.
Chaque lettre de ce sigle correspond à un critère de qualité :
- U pour usage
- P pour poinçonnement
- E pour résistance à l'eau et à l'humidité
- C pour la résistance aux Produits chimiques et d'entretien.
A chaque lettre est associée une note comprise entre 0 et 4.
Les normes de classement spécifiques aux parquets sont les normes NF B 54 00 à NF B 54 11, en fonction des variétés de bois et du type de parquets.

Les différents types de parquet

On appelle "massif" un parquet d’une épaisseur minimum de 23 mm.
Le contrecollé est composé de trois parties : un parement (partie visible) en bois noble, un support ou âme en aggloméré ou en panneau de particules et un contreparement (la couche de stabilité située sous le support).
Les lames courtes, destinées à être collées, s’emploient pour créer des décors et motifs, comme des damiers, points de Hongrie, chevrons, échelles, etc.
Les lames longues traditionnelles sont destinées à la pose "à l’anglaise", en rangs parallèles, dont les joints peuvent être disposés de différentes manières.
Une tendance actuelle préconisent l’emploi des lames larges, jusqu’à 19 cm, qui donnent un aspect rustique et nature aux planchers en bois.
Les dalles carrées permettent de jouer avec les motifs car elles reproduisent des décors à l’ancienne, des marqueteries de style Versailles, Chantilly, Renaissance et des décors à damiers ou à chevrons comme ceux que l’on peut réaliser avec des lames courtes.

Techniques de pose

On optera pour l’une ou l’autre des diverses techniques de pose, selon le type et l'état du sol et selon la pièce que l’on veut revêtir de parquet.
Les parquets traditionnels cloués sur lambourdes surélèvent le sol d'au moins 5 cm. Cette technique résistante et durable convient aux parquets massifs et à la plupart des contrecollés.
La pose doit être réalisée par un expert pour garantir sa qualité et éviter les grincements.
C’est la seule technique adaptée aux salles de bains.
Les parquets flottants ne peuvent être réalisés qu’avec des lames en contrecollé
Les lames sont collées les unes aux autres grâce aux rainures et aux languettes.
On trouve aussi sur le marché des lames clipables, encore plus faciles à poser.
Les parquets flottants conviennent à la pose en appartement et aux Travaux de rénovation car ils s'installent sur les moquettes rases, les sols plastifiés, la pierre ou le carrelage.

Finitions

Les très nombreux accessoires de finition (barres de seuil et de niveau, nez de marche, plinthes...) peuvent être coordonnés aux parquets et planchers.
De plus, le parquet brut doit être poncé, puis traité. Il peut être vernis pour un fini très lisse ou vitrifié pour un entretien plus facile.
Peintures, lasures ou patines permettent de jouer avec les couleurs.
La nouvelle tendance est au parquet huilé, qui est très résistant.

Comment choisir son parquet ?

Vous aurez le choix entre diverses variétés de bois, allant des teintes les plus claires, proches du blanc, aux plus sombres, presque noires. La variété du bois définira le style de la pièce, d’inspiration nordique, rustique ou plus traditionnelle et contribuera à créer une ambiance plus ou moins lumineuse et chaleureuse.
Outre ces critères esthétiques, vous devrez prendre en compte des aspects plus fonctionnels et choisir votre parquet en fonction de la pièce à laquelle ce revêtement est destiné.
Le classement UPEC vous aidera à trouver le revêtement le mieux adapté au trafic de la pièce ou à son degré d’humidité (salle de bain, cuisine).

Plus d'information :

Tag : parquet, pose du parquet



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis