Le Pavot Bleu : Une Fleur D'un Azur éclatant

Le pavot bleu : une fleur d'un azur éclatant

Dans la palette des bleus, peu de fleurs peuvent rivaliser en éclat avec le pavot bleu de l'Himalaya et son incroyable teinte turquoise ! Nous vous proposons de découvrir ce superbe coquelicot ainsi que des conseils pour le faire pousser dans votre jardin. Mais attention : cette petite merveille de la nature n'est pas facile à cultiver sous nos climats !

Présentation de cette plante

Le pavot bleu de l'Himalaya est une plante vivace de la famille des Papavéracées. Elle est aussi appelée coquelicot bleu de l'Himalaya ou pavot bleu du Tibet en référence à sa région d'origine.

Cette plante de la médecine tibétaine traditionnelle est aujourd'hui connue dans le monde entier pour son incroyable beauté. Ses pétales sont d'un bleu azur si éclatant qu'on les croiraient sortis de l'imagination d'un peintre !

Ces fleurs dont le nom botanique est Meconopsis betonicifolia s'épanouissent à la fin du printemps (en juin-juillet), sur une tige de plus d'un mètre de haut. Elles se composent de pétales diaphanes très délicats et d'un bouquet de longues étamines aux anthères jaunes.

Cette floraison est vraiment spectaculaire mais, hélas, rares sont ceux qui pourront en profiter sous nos latitudes... car la culture de cet Himalayan poppy est des plus délicates.

Conseils de culture

Il est difficile de résister au charme du pavot bleu de l'Himalaya. Les jardiniers débutants devront pourtant renoncer à accueillir ce magnifique coquelicot dans leur jardin car cette petite merveille est aussi belle que capricieuse !

Autant le dire tout de suite : cette plante vivace ne poussera pas chez vous si les conditions ne lui plaisent pas. Dans le cas contraire, elle pourrait devenir envahissante.

Comme cette espèce a des exigences de culture particulières, il est recommandé de l'installer en sujet isolé et non dans un massif.

Cette plante himalayenne pousse exclusivement dans les régions aux étés frais et aux hivers froids et secs.

Elle préfère la mi-ombre, ainsi qu'un sol acide, riche et bien drainé. Un apport de tourbe à la plantation est vivement conseillé.

Elle ne supporte pas le plein soleil mais a quand même besoin d'une exposition assez lumineuse. Il faut aussi veiller à l'installer à l'abri des courants d'air.

Attention : cette plante est appréciée par les escargots et limaces et sensible au mildiou (évitez tout paillage qui risquerait de conserver l'humidité).

Il est également conseillé de diviser les pieds tous les trois ans pour les régénérer.

Bon à savoir

Il est difficile de faire germer des graines de pavot bleu. Cette méthode de multiplication est incertaine car il faut conserver les graines au réfrigérateur pendant au moins 30 jours avant de les semer !

Les semis s'effectuent en janvier-février dans un mélange de sable et de tourbe. Déposez les graines sur le substrat en les recouvrant à peine, puis arrosez délicatement et placez sous châssis froid (à 12°C environ). Faites un premier repiquage dans des pots à l'ombre, avant de mettre vos pavots en terre.

Comme il est difficile d'obtenir de bons résultats à partir de graines, nous vous conseillons plutôt d'acheter des plants. Si vous en prenez grand soin, vos efforts seront récompensés par un merveilleux spectacle.



Copyright : Jonathan Billinger

Plus d'information :

Tag : pavot bleu, pavot bleu de l'himalaya, pavot bleu d'himalaya, pavot bleu de tibet, coquelicot bleu, fleur bleue, meconopsis betonicifolia, meconopsis, pavot bleu semis, pavot bleu culture , graines, pavot, pétales, tourbe, plante vivace, fleurs, coquelicot, Air, escargots, limaces, mildiou, paillage, humidité, pavots, merveilleux, semis, sable, substrat, châssis, réfrigérateur, acide, himalayenne, turquoise, climats, famille, papavéracées, Tibet, région, médecine tibétaine traditionnelle, peintre, nom botanique, tige, étamines, anthères, latitudes, Espèce, Jonathan,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis