Fiscalité Des Résidences Secondaires

Les résidences secondaires, des logements utilisés pour les week-ends, les loisirs ou les vacances, représentent actuellement près d’un logement sur dix, soit environ 3 millions de logements en France. Face à l’essor actuel de ce secteur, il est utile de faire le point sur la fiscalité des résidences secondaires, qui comporte beaucoup moins d’avantages fiscaux que celle du logement principal.

Pas de crédit d’impôt

Une résidence secondaire, contrairement à la résidence principale, ne bénéficie pas des crédits d’impôts concernant certains aménagements et travaux, tels que les installations destinées à faire des économies d’énergie ou à permettre l’autonomie de personnes âgées ou handicapées.
La Fiscalité des résidences secondaires ne prévoit aucun crédit ni aucune réduction d’impôt.

La plus-value à la vente est imposée

En cas de revente de votre résidence secondaire avec une plus-value, vous êtes naturellement imposable au titre des plus-values immobilières.
Cette plus-value est calculée sur le bénéfice réalisé lors de la vente de la maison (différence entre le prix d’achat et le prix de cession).
Pour réduire le montant de la plus-value, il est recommandé de conserver les factures d’achats de matériel et de Travaux qui sont déductibles.
La Fiscalité des résidences secondaires prévoit une exonération complète si le prix de vente est inférieur à 15000 € ou si vous êtes propriétaire du logement depuis 15 ans.
En effet, au-delà de la cinquième année, un abattement de 10 % pour chaque année de détention est pratiqué sur le montant de la plus-value.

Pas de décote sur le calcul de l’ISF

Sur ce point, la Fiscalité des résidences secondaires comporte encore une fois moins d’avantages que celle de la résidence principale.
En effet, un propriétaire de résidence secondaire qui paie l’impôt sur la fortune ne peut pas opérer une décote de 20 % sur la valeur de sa résidence secondaire (comme il est en droit de le faire pour sa résidence principale).

Un avantage fiscal : le droit au PEL

Vous pouvez bénéficier du Plan d’épargne logement (PEL) pour l’achat d’une résidence secondaire, dans les mêmes conditions que pour l’acquisition de votre logement principal.
C’est l’un des rares avantages prévu en matière de Fiscalité des résidences secondaires.

Des régimes fiscaux variables

Enfin, il est à noter qu’un volet de la Fiscalité des résidences secondaires dépend de la région d’implantation de ladite résidence.
En effet, les résidences secondaires ne sont pas soumises aux mêmes régimes fiscaux d’un Département à l’autre : les taxes foncières et d’habitation peuvent ainsi varier du simple au triple.

Plus d'information :

Tag : fiscalité des résidences secondaires, impôt résidence secondaire, ISF



Avis

  • Le taux d'imposition sur les plus-values immobilières est fixé à 27% depuis le 1er janvier 2005.

    11 mars 2008

  • Sym

    pouvez vous m'indique le taux de la plus value sur la revente d' une résidence secondaire : 10000? en plus value

    01 mars 2008

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis