Comment être Conteur ?

Comment être conteur ?

Le 20 mars est le premier jour du printemps. Mais c'est aussi la Journée mondiale du conte ! A cette occasion, nous vous proposons de découvrir comment devenir conteur ou conteuse.

Un métier rare

Il était une fois... un métier très ancien mais plus si courant aujourd'hui : celui de conteur. Le conte appartient aux arts du spectacle vivant, mais les conteurs ne sont ni de simples lecteurs ni des comédiens. A la différence d'un comédien, un conteur s'adresse directement aux spectateurs. C'est lui qui parle et non un personnage.

Pour exercer ce métier, il ne suffit pas de lire une histoire. Il faut interpréter le conte à la manière d'un acteur et savoir improviser. En effet, un conte ne s'apprend pas par coeur comme une poésie. A chacune de ses interventions, un conteur doit savoir adapter son récit et son langage à son auditoire...

Le saviez-vous ?
En Afrique, chez les Dogons, les conteurs posent trois devinettes au public, par ordre croissant de difficulté, avant de commencer. Ils choisissent ensuite l'histoire en fonction des réponses obtenues.

Une activités de passionnés

Etre conteur est généralement une passion. Cette activité peut vous fournir un complément de revenus intéressant si vous êtes à la retraite ou si vous exercez par ailleurs une autre profession.

Mais il est difficile d'en vivre. Les cachets varient entre 50€ et 600€ par intervention, selon le travail de préparation, le nombre d'auditeurs, la durée des interventions, l'expérience et la notoriété de l'intervenant.

Les conteurs peuvent intervenir lors d'événements littéraires, dans les médiathèques, les crèches et les écoles. Ils peuvent aussi participer à des animations de quartier ou se rendre dans les hôpitaux, les prisons et les maisons de retraite. Les occasions de pratiquer cet art ne manquent pas car il y a de plus en plus de festivals de contes.

Des parcours divers

Il n'y a pas de parcours tout tracé pour devenir un conteur ou une conteuse. Néanmoins, beaucoup de conteurs ont une formation littéraire ou viennent du monde du théâtre.

Les conteurs sont de bons improvisateurs, capables de donner vie et matière à leur récit en improvisant. Les qualités requises sont donc : de la mémoire, une sensibilité à "la musique des mots" et de l'empathie pour s'adapter au public. Il faut aussi une bonne élocution et une bonne connaissance de la littérature orale.

Si vous avez le goût des belles histoires et du récit à haute voix, vous pouvez suivre une formation pour développer vos talents de conteur. Le Conservatoire contemporain de littérature orale de Vendôme (lien ci-dessous) est un institut de référence dans ce domaine. Il propose des formations courtes sur 3 jours ou des formations longues sur un an, généralement pour des personnes qui ont déjà une expérience professionnelle et souhaitent se perfectionner.

Pour en savoir plus sur cette activité, il est vivement recommandé de participer aux événements organisés autour du conte afin de rencontrer des conteurs. La journée mondiale du conte le 20 mars a pour objectif d'attirer un public nouveau et de faire découvrir ou redécouvrir le plaisir d'écouter des histoires lors de lectures publiques et d’événements.

Vous pouvez aussi consulter :
- le Centre des Arts du Récit en Isère : http://www.artsdurecit.com/
- un site web francophone dédié aux arts de l'oral : http://www.mondoral.org/

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.clio.org/

Tag : être conteur, comment être conteur, formation pour être conteur, formation conteur, formation pour devenir conteur, formation pour etre conteur, etre un bon conteur, apprendre a etre conteur, journée mondiale du conte



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis