Le Zéro : Histoire D'une Invention

Le zéro : histoire d'une invention

Dans l’histoire des mathématiques, le zéro a été inventé beaucoup plus tard que les nombres entiers naturels supérieurs à un. Il a fallu un cheminement de plusieurs milliers d'années pour passer de un à zéro. Voici l’histoire de cette invention.

Une invention tardive

Le nombre zéro, qui signifie l'absence et le vide, était difficile à concevoir pour certaines civilisations qui rejetaient la notion de néant.

Ce fut notamment le cas des penseurs grecs, auxquels on doit par ailleurs de nombreuses avancées dans le domaine des mathématiques et de la géométrie (théorème de Thalès, théorème de Pythagore…). Aristote par exemple pensait que le vide n’existait pas et qu’il était inutile, voire faux, de le nommer.

L'apparition du zéro

Le zéro a été inventé par les Babyloniens au IIIe siècle avant notre ère.

Les scribes babyloniens, qui utilisaient un système de numération très complexe en base 60, ont été les premiers à employer un signe pour désigner l'absence d'unités d'un certain rang. Ce signe en forme de double chevron incliné apparaissait toujours à l’intérieur d’un nombre (comme le 0 dans 205).

Il faut toutefois noter que ce "zéro" n'était pas encore conçu comme un nombre et n’était pas utilisé pour faire des calculs.

L'évolution du zéro

C’est en Inde qu’est apparu vers le Ve siècle l’usage moderne du zéro, à la fois comme chiffre et comme nombre. A la différence des Babyloniens, les Indiens employaient le zéro non seulement comme un chiffre servant à noter une absence, mais aussi comme un nombre servant à réaliser des calculs.

Ce nombre a alors été défini par le mathématicien indien Brahmagupta comme la soustraction d'un nombre par lui-même (x - x = 0). Il était représenté par un cercle et était appelé "sunya", le mot qui signifie "vide" en sanskrit.

La notion et la notation indiennes du zéro ont été empruntées à l’Inde par les mathématiciens arabes au IXe siècle. Le mot "sunya" a été traduit en arabe par sifr qui signifie "vide" et "grain".

Il a fallu attendre le XIIe siècle pour que l’usage de ce nombre se généralise en Occident, suite à la traduction du livre d'arithmétique du mathématicien arabe Al-Kuvarizhmi. Le mot arabe "sifr" est d’ailleurs la racine des mots "chiffre" et "zéro" en français.

Une avancée décisive

L'invention du zéro a constitué un pas décisif dans l'histoire des mathématiques : elle a ouvert la voie au développement de l'algèbre et des techniques de calcul.
Elle a notamment permis l’invention des nombres négatifs.

Plus d'information :

Tag : zéro, le zéro, zero, histoire zéro, invention zéro, invention du zéro, chiffre zéro, nombre zéro, chiffres arabes, étymologie zéro



Avis

  • La connaissance est souvent la fille de la curiosité....Comme tout enfant il est necessaire de la contrôler...

    09 juillet 2011

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis