Druuna

Druuna

Tout savoir sur la sensuelle Druuna, l'héroïne de BD érotique de P.E.Serpieri

L'univers de Druuna

Basiquement, c'est une série de BD de SF.
Pour être plus spécifique, c'est une série érotique de SF avec des éléments d'horreurs.

Dans un monde post-apocalyptique futuriste, un virus transforme la population en mutants sanguinaires et assoiffés de sexe.
Un seul remède, un vaccin (le sérum) dont l'administration est rigoureusement contrôlé par une autorité totalitaire.

Les albums de Druuna sont édités depuis 1985 par la société Bagheera (à noter que Dargaud avait commencer la publication)

Paolo Eleuteri Serpieri

Paolo Eleuteri Serpieri est né à Venise le 29 février 1944 mais est parti très tôt à Rome.
Il a terminé ses études de dessins (il était l'élève de Renato Guttuso) et s'est consacré à la peinture.
Il était professeur à l'institut des arts de Rome mais a pris sa retraite.

Morbus Gravis

Si l'enfer existe, ca pourrai être le monde dans lequel vie Druuna.
Hors du temps et de l'espace, dans un dédale de béton et d'acier, la nature n'existe pas.
Les habitants sont des miséreux, vivant entre la crainte d'une terrible maladie(le mal), des mutants(atteints du mal), et d'une autorité obscure et totalitaire, qui distribue avec parcimonie le fameux sérum, dont la composition est secrète, et qui délivre du mal.(jusque là, rien d'extraordinaire... mais patientons...) Dans cette grisaille, Druuna cherche sans cesse du sérum, pour son ami Schastar, que le mal a rendu monstrueux. Au terme de ce premier volet, Druuna, grâce a Schastar, rencontrera Lewis, qui lui parlera de Delta, et du monde qui les entoure, avec une chute épatante.

Druuna

Selon Lewis, la décrépitude de leur univers viens de la folie de Delta, l'ordinateur principal, et il charge donc Druuna d'atteindre et de détruire Delta.
La route jusqu'à l'organe central de l'ordinateur est longue et périlleuse. Par chance, Druuna peut toujours compter sur l'aide de Schastar, qui pourtant a de sérieux problèmes de santé, mais qui la suit tout le temps (a une distance raisonnable) et aussi sur celle d'un espèce de lutin, complètent fou, mais extraordinairement adapté à l'environnement.
Sa rencontre avec Delta sera pour Druuna l'occasion de douter de tout.

Creatura

Beaucoup de temps s'est écoulé depuis la dernière fois... Un vaisseau croise au large de l'univers de Druuna, que le mal a envahi Les espaces vitaux ont été réduits au maximum, et l'ensemble est appelé a disparaître rapidement. Druuna, quand a elle , vie en léthargie dans un monde artificiel créé par Lewis, en attente d'on ne sait quelle miracle.
Will, le commandant du vaisseau est irrésistiblement attiré par ce qu'il croit être un astéroïde, Il s'y rendra, et rencontrera Druuna, qu'il ramènera a bord de son astronef, sans se douter que cela avait été voulu par Lewis, qui entre-temps aura intégré le corps de Schastar.

Bref, Druuna sera la seule survivante de l'apocalypse qui surviendra dans l'univers de Delta. La seule ?

Carnivora

L'astronef du commandant Will n'est pas un havre pour héros fatigués, comme si le mal avait suivi Druuna
Aussi, dans ce nouveau décors, de nouvelles difficultés s'annoncent, d'autant que Druuna ne distingue plus très bien ses rêves de la réalité. En plus des prolets (humains dégénérés qui étaient déjà dans le vaisseaux), on rencontre aussi des mutants intelligents qui peuvent prendre la forme des protagonistes, lesquels vont tous y passer, même Druuna.

La pirouette scénaristique de la fin est moins fine qu'a l'accoutumée, mais on admirera au passage la souplesse de Schastar, qui, par l'intermédiaire de Lewis, a réussi a intégrer l'ordinateur du vaisseau, et a continuer de vivre pour aider Druuna.

Mandragora

Pour résoudre les problèmes d'infection, Will et le doc cherchent la formule du sérum, et pour cela,
ils n'hésitent pas a renvoyer Druuna, par l'esprit, dans sa cité originelle, ou elle devra rentrer en contact avec Lewis. Bien sur, ce sera pour elle une nouvelle occasion de vivre des aventures atroces, et de faire pleins de galipettes,
selon une mécanique désormais bien huilée. La série s'éssouffle un peu, mais le rêve est toujours là, et Druuna change d'univers comme on change de vêtements...

Aphrodisia

...Ou le rêve dans la simulation.
Dans un univers de plus en plus Mystique, et intangible, Druuna poursuit son enquête.
Mais c'est a croire que l'univers de Lewis a pris le pas sur la réalité. Serait-il devenu fou ?
C'est en tout cas très laborieusement qu'elle sortira du cauchemar dans lequel l'équipage l'avait plongé pour deux albums.
Sur le plan de la série entière, on n'a pas tellement avancé depuis la fin du troisième tome. Mais l'astuce de Serpieri nous réserve d'autres péripeties, n'en doutons pas.

La planète oubliée

Aprés 3 ans d'absence, revoilà Druuna, plus belle que jamais. Apparemment son astronef s'est écrasé sur une planète inconnue et la voici découvrant ce nouveau monde hostile...

Druuna déambule dans une ville en ruine (notons l'architecture aux proportions gargantuesques) et va bientôt rencontrer les premiers habitants mi-hostiles qui la capturerons.

Forcée à les suivre, son groupe tombera dans une embuscade...
Beaucoup de surprises dans ce nouveau tome, une pointe d'ironie et de l'auto-dérision avec le trait du maître qui se bonifie avec l'âge... voila c'est la planète oubliée

Clone

le dernier tome à ce jour de la sage Druuna (paru en 2003)

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.druuna.net

Tag : druuna, bd érotique, serpieri, bagheera, bd x



Avis

  • Druuna est la BD érotique par excellence. tout est magnifique ; l'histoire , le graphisme ,la femme !!! et c'est une femme qui parle !

    17 juillet 2008

  • LE PERSONNAGE DE DRUUNA REFLETE LE PAROXISME DE LA BEAUTE FEMININE DE PAR SES RONDEURS ET SA SENSUALITE

    27 mars 2008

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis