Les Tours Aillaud à Nanterre : Un Symbole Architectural En Péril

Les Tours Aillaud, qui portent le nom de leur concepteur Emile Aillaud, sont depuis les années 1970 l'un des ensembles les plus emblématiques de la ville de Nanterre en banlieue parisienne. Avec leur forme tubulaire et leurs façades recouvertes de mosaïques colorées, ces tours ne passent pas inaperçues dans le paysage urbain... Pourtant, un projet de rénovation menace de dénaturer l'utopie imaginée par Emile Aillaud et Fabio Rieti. Explications.

Une architecture singulière

Les tours Aillaud, aussi connues sous les noms de tours Nuages ou tours Picasso, sont nichées entre le quartier de La Défense, l'immense salle de concert U Arena et la mairie de Nanterre.

Ces dix-huit tours de 30 à 105 mètres de haut où vivent quelque 5000 habitants détonnent parmi les bâtiments monotones de la petite couronne parisienne.

Dans cet ensemble, les deux bâtiments les plus hauts comptent 38 étages et culminent à 105 m. Les autres s'élèvent à environ 30 m.

En outre, ces tours Nuages conçues par l'architecte Emile Aillaud dans les années 1970 sont recouvertes de mosaïques colorées signées Fabio Rieti.





Allant du rouge au bleu, en passant par le vert, ces mosaïques sont censées évoquer des nuages, d'où le nom donné à ces étonnants bâtiments de forme tubulaire, sans aucun angle droit !

Dans les 1610 appartements que compte cet ensemble, les fenêtres ressemblent à des hublots de paquebot, de forme tantôt carrée, tantôt ronde ou même parfois en forme de goutte d'eau.





Chaque logement possède même une combinaison unique de fenêtres avec des variations dans leur ordre et leurs formes...

Cette architecture singulière a valu une assez grande notoriété à ces Tours-Nuages édifiées entre 1973 et 1981.

En 2008, ce grand ensemble a reçu le label Patrimoine du XXe siècle.

De plus, les dessins d'Emile Aillaud et de Fabio Rieti ont été acquis par le Centre Georges Pompidou dès 1990 et les archives de l'architecte sont conservées à la Cité de l'architecture et du patrimoine.




Une utopie en péril

Au début des années 1970, l'architecte Emile Aillaud avait pour ambition de faire entrer l'art dans les quartiers populaires et de loger leurs habitants dans des bâtiments à la fois beaux et fonctionnels.

Les tours Aillaud sont un symbole de ces grands projets utopiques construits à l'époque en banlieue parisienne.

Aujourd'hui encore, les formes et les couleurs de ces tours continuent de fasciner les amoureux des paysages urbains.




Des shooting de mode y sont organisés et Zlatan Ibrahimovic y a même tourné une publicité pour sa marque de vêtements...

L'"utopie réelle" voulue par Emile Aillaud fait toujours rêver les passionnés d'architecture, même si un projet de rénovation menace actuellement l'harmonie de ce quartier.




Un grand lifting en prévision

Les tours Aillaud font aujourd'hui l'objet d'un vaste et controversé plan de rénovation. Dès 2018, la réhabilitation thermique des bâtiments est prévue pour réduire les coûts de gestion à court terme.

A plus long terme, l'office municipal et départemental (qui sont les bailleurs sociaux de ces tours) souhaitent rendre le quartier plus attractif en y installant des bureaux, des espaces de coworking et des hôtels.

Mais ce projet menace au moins deux tours de destruction et pourrait "défigurer" la vision originelle de Aillaud et Rieti.

Il est en effet envisagé de remplacer les mosaïques ornant les façades par d'immenses panneaux en inox.

Les tours Nuages se fondraient alors dans le décor et seraient assorties aux édifices de La Défense voisine, une idée qui indigne certains habitants.




Plus d'information :

Tag : tours Aillaud, tours aillaud, tours aillaud nanterre, tours nuages, tours nuages nanterre, tous picasso, tours picasso nanterre, émile aillaud, emile aillaud, cite picasso nanterre, cité picasso nanterre



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis