L'abbaye Du Thoronet : Un Joyau Cistercien Dans Le Var

Saviez-vous que l'une des plus belles abbayes cisterciennes de France se trouve dans le département du Var ? L'Abbaye du Thoronet est un magnifique exemple de sobriété architecturale. Sa beauté austère a traversé les siècles et illustre encore parfaitement aujourd'hui la spiritualité que prônait Saint Bernard de Clairvaux.

Histoire de l'édifice

L'Abbaye du Thoronet a été fondée en 1146 par les moines cisterciens de Tourtour dans l'arrière-pays varois, sur la commune du Thoronet.

Dès l'origine, elle était destinée à accueillir une modeste communauté de vingt moines seulement, sans compter les frères lais.

Au XIVe siècle, le Thoronet, comme d'autres abbayes cisterciennes, connaît peu à peu le déclin.

En 1790, au lendemain de la Révolution, seuls sept moines âgés y résident encore.

Fortement endommagée par des remaniements effectués au cours du XVIIIe siècle et par les destructions révolutionnaires, l'abbaye a été sauvée par Prosper Mérimée.

Elle est inscrite aux monuments historiques dès 1840 et progressivement rachetée par l'Etat à partir de 1854.

Revoil, architecte des monuments historiques de l'époque, entreprend de la restaurer à partir de 1873.

Aujourd'hui, l'abbaye a retrouvé son apparence d'origine grâce à d'importants travaux de restauration.

Une architecture dépouillée

L'Abbaye du Thoronet est un édifice d'un style roman austère illustrant la notion de simplicité chère au fondateur de l'ordre cistercien. Saint Bernard affirmait en effet : "Il n'est de vertu plus indispensable à nous tous que celle de l'humble simplicité."

L'édifice est dépourvu de tout décor sculpté afin d'éviter toute distraction visuelle superflue.

L'harmonie des bâtiments repose sur le jeu des volumes architecturaux et l'uniformité du matériau utilisé : une pierre calcaire locale aux reflets gris et ocre, qui lui valut le surnom d'abbaye aux "pierres sauvages".

Par la pureté des proportions, la simplicité des volumes et l'absolu dépouillement de l'architecture, le Thoronet est l'une des plus remarquables abbayes de l'ordre de Cîteaux.

Elle est reconnue comme l'une des trois merveilles cisterciennes de Provence et suscita l'admiration de Le Corbusier quand il visita l'abbaye en 1953.

Un témoignage de la vie monastique

Nichée au cœur des forêts de Provence, l'Abbaye du Thoronet offre un aperçu saisissant de la vie monastique dans l'Ordre cistercien.

Son église et son cloître sont de véritables chefs-d'œuvre de d'architecture romane, mais l'ensemble des bâtiments sont conformes à l'esprit primitif de l'Ordre.

Aujourd'hui encore, il s'en dégage une impression d'unité et de grande sérénité que peuvent ressentir les quelque 120.000 visiteurs annuels de l'abbaye (vous pouvez consulter les horaires et tarifs des visites sur le site officiel ci-dessous).

Grâce à son acoustique exceptionnelle, ce lieu accueille régulièrement des concerts, notamment lors des Rencontres de musique médiévale organisées chaque été depuis 1991 (plus d'informations sur le site du festival : http://musique-medievale.fr/).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.le-thoronet.fr/

Tag : Abbaye du Thoronet, abbaye du thoronet, abbaye du thoronet var, thoronet var, tourisme var, abbaye var, abbaye thoronet concert, musique médiévale thoronet, rencontres de musique médiévale, abbaye cistercienne , Thoronet, abbaye, abbayes, cisterciennes, moines, ordre cistercien, monuments historiques, Provence, architecture, Var, architecture romane, style roman, Festival, Saint Bernard, 1991, harmonie, calcaire, ocre, ordre de Cîteaux, musique médiévale, Le Corbusier, acoustique, église, cloître, 1953, 1873, architecte, département, spiritualité, Saint Bernard de Clairvaux, 1146, France, cisterciens, Tourtour, varois, commune, lais, XIVe siècle, 1790, Révolution, Prosper Mérimée, 1854, Revoil, Cistercien,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis