Photos HDR
 

Le Soutien-gorge : Une Invention Centenaire

Si les femmes utilisent des dispositifs pour soutenir leur poitrine depuis l'Antiquité, le soutien-gorge tel que nous le connaissons aujourd’hui est apparu au début du XXème siècle. Alors que la date de naissance de cette invention reste controversée, un grand magasin parisien a décidé de célébrer le centenaire de cette pièce de lingerie en novembre 2007.

Les ancêtres du soutien-gorge

Dès l’antiquité grecque et romaine, les femmes ont eu recours à divers accessoires afin de soutenir et de mettre en valeur leur poitrine.
Les femmes romaines avaient ainsi coutume de porter des accessoires connus sous le nom de "strophium" ou de "fascia".
Il s’agissait de bandes de tissu qu’elles enroulaient sous leur poitrine pour soutenir les seins ou avec lesquelles elles se bandaient la poitrine pour l’effacer.
De l’antiquité jusqu’à l’apparition du soutien-gorge moderne, différents dispositifs de soutien se sont succédé : strophium, sangles, brassières, bandeaux, corsets et corselets.

Les premiers modèles de soutien-gorge

Le soutien-gorge est une création française : il a été inventé par Hermine Cadolle en 1889 et présenté lors de l'exposition universelle de Paris sous le nom de "Bien-Etre".
Ce premier modèle était un simple corset coupé en deux sous la poitrine pour être plus confortable.

L'origine exacte du soutien-gorge tel que nous le connaissons est encore discutée.
Il fut d’abord appelé "gorgerette" ou "maintien-gorge", avant que son nom actuel apparaisse dans le dictionnaire Larousse en 1904.

Le premier modèle présentant deux bonnets séparés a été crée en 1913 par l’américaine Mary Phelps Jacob.
Son invention sera commercialisée par la Warner Brothers Corset Company en 1931.

A la même période, une autre femme, Rosalind Kind, invente un modèle de soutien-gorge composés de deux triangles croisés devant et dans le dos.

Evolution du soutien-gorge

Alors que les premiers modèles de soutien-gorge étaient en lin, le choix des matières s’est diversifié à partir des années 1920, lorsque cette pièce de lingerie a connu un véritable essor.
Des modèles en mousseline, en soie ou en batiste font alors leur apparition.

Cet accessoire, plus fonctionnel qu’un corset, apparaît mieux adapté aux besoins de l'époque et reçoit le soutien des couturiers Paul Poiret, Madeleine Vionnet ou Nicole Groult.

La création des modèles pigeonnant, mettant en valeur le décolleté des femmes, date des années 60.
Elle marque une évolution de ce sous-vêtement d’une utilisation pratique vers une fonction esthétique.
Lejaby lança un modèle pigeonnant dès 1956, bientôt suivi par Playtex et son "cœur croisé" le premier soutien-gorge à armatures non métalliques.

En savoir plus

Pour célébrer l’invention du soutien-gorge, les Galeries Lafayette Haussmann à Paris exposent une sélection de pièces de ces 100 dernières années jusqu’au 24 novembre 2007.
Pour l'occasion, des modèles sont proposés en édition limitée.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis