La Conduite Accompagnée

La conduite accompagnée

La conduite accompagnée, possible à partir de 16 ans, permet d’acquérir une expérience progressive de la conduite automobile sur une longue période. Cet apprentissage anticipé, encadré par une réglementation précise, présente de multiples avantages.

Présentation

La conduite accompagnée, dont le nom officiel est Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC), est destinée à faciliter l'apprentissage de la conduite Automobile dès l’âge de 16 ans.
Cette formule a été mise en place au début des années 80 pour réduire les accidents chez les jeunes conducteurs.

Description

L’apprentissage anticipé de la conduite se déroule en plusieurs étapes.

- L'apprenti conducteur doit tout d'abord réussir l’examen théorique du code de la route et suivre une formation pratique à la conduite avec un moniteur d’auto-école.
Le nombre minimum d’heures de conduite est fixé à 20 heures obligatoires.
Les progrès et les acquis de l'élève sont inscrits dans un livret d'apprentissage AAC fourni par l'auto-école, qui suivra l'élève durant toute sa formation.

- A l’issue de cette formation, le moniteur d'auto-école remplit une attestation de fin formation initiale en trois exemplaires. Un exemplaire, placé dans le livret AAC, servira de justificatif en cas de contrôle des forces de l'ordre. Un autre exemplaire est destiné à l'assurance de la voiture des accompagnateurs, dont l’accord est nécessaire.

- L'élève peut alors prendre le volant en compagnie d’un accompagnateur expérimenté (ayant son Permis de conduire depuis plus de 3 ans) âgé d'au moins 28 ans.

- L’AAC peut se dérouler sur une durée de 1 à 3 ans et permet aux jeunes de se présenter à l’épreuve pratique du Permis de conduire dès leurs 18 ans, à condition d’avoir effectué au moins 3000 km de conduite accompagnée. Les trajets sont notés sur le carnet AAC délivré par l'auto-école.

- Cette phase de formation est obligatoirement jalonnée de deux rendez-vous pédagogiques d'une durée totale de 6 heures pour faire le point entre l’accompagnateur, l'apprenti et le moniteur.

Réglementation

Un conducteur en conduite accompagnée doit apposer à l'arrière du véhicule un logo spécifique "Conduite accompagnée".
Il doit respecter les limitations de vitesse des apprentis conducteurs, à savoir 110 km/h sur autoroute au lieu de 130 km/h, 100 km/h sur voie rapide au lieu de 110 km/h et 80 km/h sur le réseau routier classique au lieu de 90 km/h.
L’apprenti ne peut pas conduire hors des frontières françaises.
L'accompagnateur est quant à lui soumis aux mêmes règles concernant l'alcoolémie que s'il se trouvait au volant.

Avantages

Le taux de réussite au Permis de conduire est plus élevé chez les jeunes ayant suivi la formation en conduite accompagnée que chez les autres (73,3 % contre 49 %).
La plupart des sociétés d'assurance accordent à ces jeunes conducteurs une réduction sur la surprime "jeunes conducteurs" la Première année après l’obtention du permis car ils ont statistiquement moins d'accidents que les autres.
Il semblerait donc que les conseils prodigués par un accompagnateur donnent plus d'aisance et d'assurance à ces jeunes conducteurs, qui possèdent au final une plus grande expérience de la conduite et une meilleure maîtrise de leur véhicule.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.securiteroutiere.equipement.gouv.fr/infos-ref/education/edu-vie/permis/l-apprentissage-anticipe-de-la-conduite.html

Tag : conduite accompagnée, AAC, permis de conduire



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis