Le Chat Sauvage : Une Espèce Menacée

Le chat sauvage : une espèce menacéeImage ©Loramulle

Saviez-vous que les matous qui ronronnent dans nos foyers ont un cousin non domestiqué ? Le chat sauvage d’Europe ou chat forestier est une espèce très rare en France. À cause d’une hybridation de plus en plus fréquente avec nos chats domestiques, ce félin est aujourd’hui menacé de disparition.

Est-il très différent de nos chats domestiques ?

Le chat sauvage ou chat forestier (de son nom latin Felis silvestris silvestris) est un proche parent de nos chats domestiques, qui en sont une sous-espèce.

À première vue, il ressemble à un chat tigré car son pelage est beige avec des rayures noires. Mais si vous avez la chance de l’observer de plus près, vous constaterez qu’il est beaucoup plus imposant et plus farouche que les chats domestiques.

Alors que les chats domestiques présentent une grande diversité de couleurs, les chats sauvages sont tous beiges avec des rayures noires. Ils mesurent de 50 à 80 centimètres de long, et pèsent entre 3 et 6 kilos ! Ils se distinguent de nos animaux de compagnie par leur fourrure épaisse, leur queue touffue et leur taille imposante.

Il est rare de les croiser car ils sont peu nombreux et évitent de s'approcher des humains.

Ils vivent en solitaire, dans les forêts d'Europe de l'Est, d'Europe centrale et d'Europe de l'Ouest, ainsi qu’en Écosse et en Turquie, et défendent un territoire d'environ 3 km2 chacun. Ils ne sont pas présents en Scandinavie, ni en Islande, ni en Angleterre, au Pays de Galles ou en Irlande.

Pourquoi risque-t-il de disparaître ?

Les chats sauvages (à ne pas confondre avec des chats domestiques qui auraient été abandonnés ou chats harets) sont devenus très rares dans les pays européens. On n’en voit peu en France, sauf dans les Vosges et le Jura où la forêt perdure.

Alors qu’elle était autrefois courante, notamment en Écosse, cette espèce de félins a été victime de la chasse, pour sa fourrure, et de la destruction des forêts où elle vivait.

Le chat sauvage vit essentiellement dans les forêts de feuillus et chasse dans les clairières, les zones de landes ou de marécages à une altitude ne dépassant pas 1000 mètres.

Aujourd'hui, c’est une autre menace qui pèse sur cette espèce : une hybridation de plus en plus fréquente avec son cousin domestique.

Depuis les années 1970, les chats forestiers sont une espèce protégée en Europe.

Mais leur population diminue sous l’effet de plusieurs facteurs tels que :
=> les activités humaines : la chasse, les pièges et le trafic routier
=> les prédateurs naturels : le renard roux, la martre, l’hermine et l’aigle royal
=> les croisements avec les chats domestiques qui font dégénérer la race sauvage

Quelles initiatives pour sauver l’espèce ?

Pour empêcher que le chat sauvage d’Europe ne disparaisse de nos contrées, des mesures de protection ont été mises en place.

Comme nous vous le disions plus haut, cette espèce est protégée au niveau européen puisqu’elle est inscrite sur l’annexe A du règlement 338/97 relatif à la protection des espèces de faune et de flore sauvage par le contrôle de leur commerce, ainsi que sur l’annexe II de la convention de Berne qui interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire, altérer ou dégrader son milieu.

En France, il est également protégé par l’arrêté du 23 avril 2007 fixant la liste des mammifères terrestres protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection.

En Écosse, un projet de réintroduction baptisé Saving Wildcats ("Sauver les chats sauvages") consiste à faire naître des chats sauvages dans des zoos ou des réserves avant de les relâcher dans la nature.

En même temps, les chats domestiques errants sont attrapés pour être stérilisés et les empêcher ainsi de se mélanger avec les chats sauvages.

Sept chatons sont nés depuis le début de l’année 2020. Prochainement, un espace devrait être créé spécialement pour eux dans les Highlands pour les préparer au retour à la vie sauvage.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site web de Saving Wildcats (lien ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : https://savingwildcats.org.uk/

Tag : chat sauvage, chat sauvage d'europe, chat sauvage européen, chat sauvage écosse, chat sauvage d'écosse, chat forestier, felis silvestris, chat sauvage des highlands, espèce menacée, ancêtre des chats domestiques , chats domestiques, Espèce, Europe, chat sauvage, chats sauvages, Écosse, chat, chasse, fourrure, Wildcats, France, hybridation, forestier, Flore, faune, race, stérilisés, aigle royal, renard roux, Site web, trafic routier, annexe II, Berne, milieu En France, 23 avril, 2007, mammifères, réintroduction, Highlands, naître, zoos, chats forestiers, années 1970, altitude, Scandinavie, Turquie, animaux de compagnie, tigre, sous-espèce, Felis silvestris silvestris, latin, félin, Angleterre, pays de Galles, feuillus, félins, Forêt, Jura, Vosges, chats harets,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis