Vaccin Anti-covid : Tout Savoir Sur La Deuxième Injection En 5 Questions

Vaccin anti-Covid : tout savoir sur la deuxième injection en 5 questionsImage ©U.S. Secretary of Defense

La plupart des vaccins anti-Covid dont nous disposons actuellement nécessitent deux injections, administrées à plusieurs semaines d’intervalles. Si vous vous demandez pourquoi deux doses de vaccin sont nécessaires et à quel moment vous devez vous faire vacciner, lisez notre article ci-dessous. On vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la deuxième injection en 5 questions.

1- Quels vaccins nécessitent deux injections ?

Sur les quatre vaccins anti-Covid autorisés par l'agence européenne du médicament, trois vaccins nécessitent deux injections :
• le vaccin Pfizer BioNTech
• le vaccin Moderna
• le vaccin AstraZeneca.

Seul le vaccin Johnson & Johnson ne nécessite qu’une seule dose et nous vous expliquerons pourquoi ci-dessous.

2- À quoi sert cette deuxième dose ?

Pour ces différents vaccins anti-Covid, la deuxième dose assure une meilleure efficacité de la vaccination dans le temps.

Même si la première dose de vaccin permet déjà d’obtenir une réponse immunitaire et un certain niveau de protection, la deuxième injection renforce cette action et prolonge la durée de la réponse immunitaire.

Cette dose de rappel est particulièrement importante pour les vaccins à ARN messager comme le Pfizer ou le Moderna. Elle permet de réactiver les lymphocytes T, qui vont eux-mêmes stimuler les d’autres lymphocytes producteurs d'anticorps.

3- Peut-on se passer de la deuxième dose ?

Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), le vaccin Pfizer BioNTech aurait une efficacité de 86,7% 10 jours après la première injection.

Comme ce pourcentage est plutôt élevé, on pourrait être tenté de se contenter d’une seule dose, en particulier quand la pénurie de vaccins menace...

Mais en réalité, on ne peut pas faire l’impasse sur la deuxième injection, au risque d’obtenir une efficacité moindre et surtout beaucoup moins durable.

La durée de la protection atteinte après une seule dose de vaccin n'est pas connue. L’efficacité de la première injection n'est pas garantie au-delà de 42 jours (la durée retenue dans le protocole d'étude).

En revanche, pour les personnes déjà infectées par le virus SARS-CoV-2, une seule dose de vaccin est nécessaire car leur corps a conservé une mémoire immunitaire.

Ces personnes, qu'elles aient ou non développé une forme symptomatique de la Covid-19, sont considérées comme protégées pendant au moins 3 mois par l'immunité post-infectieuse, selon la HAS.

Pour ces personnes, une dose unique de vaccin administrée dans un délai de 6 mois après l'infection joue le rôle de dose de rappel.

4- Quel intervalle faut-il respecter entre les deux doses ?

Les intervalles à respecter entre les deux doses de vaccin anti-Covid ont été fixés par les laboratoires en fonction de leurs essais cliniques. Mais il s’agit de simples recommandations, qui ne sont pas à prendre au pied de la lettre.

C’est pourquoi, en janvier 2021, la France a décidé de décaler la deuxième injection des vaccins à ARNm à 42 jours au lieu des 21 jours initialement préconisés afin d’accélérer la vaccination d’un plus grand nombre de personnes vulnérables, sans devoir mettre de doses de côté.

Parallèlement à cette annonce, la HAS a réaffirmé le caractère indispensable de la seconde dose.

Au Royaume-Uni, l’administration de cette deuxième dose a même été repoussée jusqu'à 12 semaines après la première dose.

En effet, pour le vaccin AstraZeneca, une étude parue dans The Lancet a montré que l'efficacité du vaccin était supérieure avec un intervalle de 12 semaines par rapport à un intervalle de 6 semaines (81% contre 55%).

5- Pourquoi administrer une seule dose de vaccin Johnson & Johnson ?

Le vaccin Janssen (produit par une filiale de Johnson & Johnson) promet une efficacité :
• de 66% après une seule dose
• de 76% contre les formes sévères de la maladie.

Or, les participants à cette étude ont été suivis pendant seulement 8 semaines après la vaccination et rien ne garantit que la réponse immunitaire obtenue ne va pas diminuer après ce délai.

Le laboratoire Johnson & Johnson a d'ailleurs commencé en novembre 2020 des essais avec deux injections espacées de 57 jours.

Les données préliminaires montrent que l’administration de deux doses (au lieu d’une seule injection) "multiplie par 2 à 3 la quantité d'anticorps produits contre le SARS-CoV-2", a indiqué l’Inserm qui supervise l'étude.

Néanmoins, la nature même de ce vaccin (un adénovirus servant de vecteur génétique de protéines de Sars-Cov-2) fait qu'une deuxième injection ne serait pas forcement bénéfique.

Lors de ce rappel, le système immunitaire du patient pourrait reconnaître le virus vecteur et l'éliminer avant même qu'il ne puisse agir, selon les explications scientifiques données dans Le Figaro.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.ameli.fr/assure/covid-19/vaccination-contre-la-covid-19

Tag : vaccin anti-Covid, vaccin covid, vaccin covid deuxième injection, vaccin deuxième dose, quand se faire vacciner, vaccination covid, fonctionnement vaccin covid, vaccin covid rappel, vaccin covid durée, réponse immunitair , vaccin, injection, vaccins, intervalle, réponse immunitaire, vaccination, Pfizer, Sars-CoV, AstraZeneca, vecteur, intervalles, anticorps, Maladie, sévères, Janssen, The Lancet, SERT, Inserm, adénovirus, génétique, protéines, système immunitaire, virus, Royaume-Uni, seconde, ARNm, ARN, lymphocytes T, lymphocytes, agence nationale de sécurité, ANSM, protocole, virus SARS-CoV, immunité, infection, essais cliniques, lettré, France, Le Figaro,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis