Le Cancer Du Poumon : Bientôt Dépisté Par Une Simple Prise De Sang ?

Le cancer du poumon : bientôt dépisté par une simple prise de sang ?

C'est une première mondiale et nous la devons à une équipe médicale niçoise. L'équipe du Pr Paul Hofman a en effet mis au point une nouvelle méthode de dépistage précoce du cancer du poumon. Elle permettrait de détecter un cancer débutant par une simple prise de sang. Explications.

Une avancée majeure

L'équipe du Pr Paul Hofman, du centre hospitalier universitaire de Nice et du centre de recherche de l'Inserm de l'université de Nice Sophia-Antipolis, est à l'origine d'une avancée majeure dans le dépistage précoce du cancer du poumon.

Cette équipe a étudié une population de 245 sujets sans cancer, dont 168 patients à risque atteints de bronchopathie chronique obstructive (BPCO). Le nouveau test sanguin mis au point par les chercheurs a permis de repérer chez cinq d'entre eux des cellules cancéreuses circulantes, alors que la radiographie des poumons ne révélait rien.

Ces cinq personnes ont ensuite déclenché un cancer, ce qui signifie une sensibilité du test de 100%.

Comment fonctionne ce test ?

Ce test de dépistage du cancer du poumon est une simple prise de sang. La procédure est simple et rapide, puisque 3 à 4 heures suffisent pour avoir le résultat.

Elle consiste à rechercher dans le sang des patients à risque (gros fumeurs) des cellules tumorales circulantes dites "sentinelles".

Ces cellules rares circulent dans le sang plusieurs mois avant que le cancer ne devienne détectable par scanner.

Quels avantages ?

Le principal avantage de ce nouveau test sanguin est bien sûr la précocité du dépistage, qui permet une meilleure surveillance et prise en charge des patients.

Aujourd'hui, le cancer du poumon est le plus souvent décelé à un stade tardif : seuls 43% des malades sont encore en vie un an après le diagnostic et 14% cinq ans après.

Ce test pourrait changer la donne et rendre ce cancer beaucoup moins mortel (il s'agit actuellement du cancer le plus meurtrier en France avec 27.000 morts chaque année).

Mais il faut encore le valider statistiquement au travers d'une étude nationale. Ce test, qui sera réservé aux personnes à haut risque, ne devrait pas être disponible avant 2018 ou 2020.

En attendant, n'oubliez pas : la meilleure manière d'éviter le cancer, c'est de se passer de tabac !

Plus d'information :

Tag : cancer du poumon, dépistage cancer du poumon, diagnostic cancer du poumon, diagnostic cancer du poumon prise de sang, cellules tumorales circulantes, prise de sang cancer poumon



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis