Les Webradios

De nombreuses radios sont disponibles en écoute sur Internet : alors que certaines sont des radios FM qui profitent de ce nouveau moyen de diffusion pour gagner des auditeurs, d'autres sont uniquement disponibles sur le net, les webradios. De qualité variable, ces stations, généralistes ou thématiques, offrent une diversité impressionnante de programmes.

De quoi s’agit-il ?

Les webradios, également appelées netradios, sont des stations de radio plus ou moins comparables aux stations ordinaires mais qui ont la particularité d’être diffusées sur Internet grâce à la technologie du streaming.
Un des formats audio les plus utilisés pour le streaming est le MP3.
Pour pouvoir écouter une webradio, vous avez besoin d’un Ordinateur connecté à Internet, d’une carte son et de haut-parleurs ou d’un casque. Un lecteur multimédia est en général nécessaire.
La qualité de diffusion dépend de votre connexion Internet et surtout de la bande passante disponible.

La technique de diffusion

Les webradios n'ont pas besoin de studio : dans le cas d'une radio qui diffuse de la musique, tout peut se faire en numérique.
Quand un auditeur se connecte à la radio via une page web, son Ordinateur crée une connexion avec le serveur de streaming. Ce dernier envoie alors le flux de données binaires (qui peut être codé en mp3, ogg, wma, RealAudio) dans cette connexion.
Le lecteur multimédia de l'auditeur décode alors le flux et convertit les données numériques en musique.
La principale différence avec les radios hertziennes est que le serveur de streaming ne diffuse le flux qu'aux clients qui se connectent, alors que les radios classiques diffusent des ondes en continu.

Histoire des webradios

La Première webradio diffusée 24h/24, Radio HK, a été créée en février 1995. La "technologie" utilisée consistait en un CD audio qui tournait en boucle et qui était diffusé par le logiciel d'audio-conférence CU-SeeMe.
Pendant longtemps les webradios, caractérisées par une diffusion exclusivement sur Internet et l’amateurisme, ont été destinées à des auditoires relativement restreints.
Depuis le début des années 2000, les radios FM existantes, qu’elles soient publiques, associatives ou commerciales, commencent à s’intéresser à la diffusion sur Internet, que ce soit en streaming ou par des podcasts.
Des entreprises de presse ou de l'audiovisuel (Télérama, Libération, ARTE...) ont également profité de l’entrée massive d'Internet dans les foyers pour créer leurs propres radios en ligne, telle que Arte Radio, qui fut en 2002 la Première webradio française de service public.

Diversité des webradios

Comme pour les autres stations de radio, il existe des webradios généralistes ou thématiques. La grande liberté des contenus est favorisée par le fait que les émissions ne sont pas soumises à des quotas comme ceux imposés par le CSA ou le CRTC aux radios FM.
Il existe des milliers de ces stations diffusées par Internet car n'importe qui peut créer sa propre station de radio.

Audience

Les webradios peuvent attirer un nombre très variable d’auditeurs (de quelques dizaines à plusieurs dizaines de milliers) selon la popularité du site et des animateurs, la régularité des diffusions et la capacité du ou des serveurs.

Les droits d’auteurs

En France, les webradios bénéficient d'un régime spécifique en ce qui concerne les droits d'auteurs.
Tout créateur d'une webradio doit légalement s'acquitter d'un droit auprès de la SACEM et, éventuellement, d'autres sociétés d'ayants droit, pour la diffusion de musique.
C’est pourquoi certaines de ces stations ne diffusent que du contenu libre de droits.

Le financement

Grâce à la relative facilité de diffusion par Internet, qui requiert beaucoup moins de moyens que les radios FM, de nombreuses webradios proposent un contenu sans publicité.
Ces stations peuvent fonctionner en tant qu'association et être financées par un système de donations.

La diffusion à la demande

La diffusion à la demande, on-demand streaming en anglais, permet de ré-écouter des morceaux déjà diffusés.
La différence entre les diffusions en direct et à la demande est semblable à celle qui existe entre une chanson sur CD et la même chanson entendue à la radio : la diffusion à la demande permet de garder le contrôle du flux.
La SACEM a d'ailleurs une grille tarifaire différente pour les webradios, en fonction de leur capacité à servir des contenus en flux ou à la demande (ce qui est plus cher).

Plus d'information :

Tag : webradios, radios sur Internet, stations de radio



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis