Le Verre Et Son Histoire

Le verre et son histoire

Le verre, qui est aujourd’hui un matériau omniprésent dans notre quotidien, est connu à l’état naturel depuis la préhistoire. Pourtant, plusieurs millénaires ont été nécessaires pour maîtriser la fabrication de ce matériau et le rendre transparent.

Présentation

Incolore ou teinté, à l'état massif ou sous forme de fil, le verre est aujourd’hui présent dans tous les pans de la vie quotidienne.

Il trouve de multiples applications notamment dans le domaine de l’optique et en tant que matériau de construction. Il est aussi utilisé en chimie et dans l'industrie agroalimentaire pour la fabrication de contenants.

Ce matériau solide, non cristallin et homogène, qui est issu du figeage progressif de certaines substances après fusion, est généralement constitué d’oxyde de silicium et de fondants.
Il compte parmi ses qualités le fait d’être transparent et facile à modeler. Il peut ainsi prendre de nombreuses formes.

Du verre naturel aux premiers verres fabriqués

Le verre existe naturellement sur Terre depuis plusieurs centaines de milliers d’années.
100.000 avant notre ère, les hommes préhistoriques connaissaient déjà l'obsidienne, un verre volcanique naturel, et l’utilisaient pour fabriquer des outils et des pointes de flèches.
Ils utilisaient également les tectites, des billes de verre formées par des impacts avec des météorites, comme bijoux.

Il fallut néanmoins attendre 3000 ans avant J.C pour que les premiers verres fabriqués par l’homme fassent leur apparition en Mésopotamie, en Syrie ou en Egypte.
A cette époque, il ne s’agissait pas de matériaux transparents ou translucides mais de verres opaques, de couleur verte ou bleue.

Des siècles d'évolution

Vers 1500 avant J.C., les fours atteignent de plus hautes températures et permettent d’obtenir du verre translucide qui est notamment utilisé pour imiter les pierres précieuses.
Parallèlement, les premières pièces en verre creux (vases, pots, flacons) font leur apparition et la fabrication de l'émail se développe.

Le verre soufflé est quant à lui apparu beaucoup plus tard, au Ier siècle avant J.C.. Cette technique se serait développée en Syrie grâce à l’invention de la canne à souffler, avant de se répandre en Italie, en Gaule et en Espagne.
A la même époque, du verre transparent est fabriqué à Sidon en Phénicie, grâce à la pureté des sables de la région.

Grâce à ces différents progrès techniques, le verre est devenu un matériau d'usage courant sous l'Empire romain.
La technique de soufflage a notamment permis un grand développement de ce matériau sous forme de récipients et même de vitrages dans les maisons et les édifices publics.

A noter : Il fallut attendre le IIIème siècle de notre ère pour que le verre incolore obtenu par ajout de manganèse devienne courant.

Le verre au Moyen Age et à la Renaissance

Deux techniques sont apparues au cours du Moyen Age et ont été employées pour la fabrication de vitrail :
- le soufflage en couronne, qui a permis le développement du verre plat, était employé dans l’Ouest de la France et en Angleterre
- le soufflage en manchon était utilisé dans l’Est de la France et en Europe centrale.

Au XIIIème et XIVème siècles, les Vénitiens redécouvrent l'art du verre au contact des Byzantins. Les artisans verriers de l'île de Murano produisent vers 1450 un verre fin et clair, auquel ils donnent le nom de cristallo.
Cette technique s’est ensuite répandue en Allemagne, en France, en Belgique et en Angleterre.

Au XVIIème siècle, les Allemands inventeront des verres à la chaux de potasse plus fins, plus faciles à graver et plus durables : le verre de Bohème.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.infovitrail.com/

Tag : verre, histoire du verre, fabrication du verre, procédés fabrication du verre



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis