Le Cone Beam : Principe Et Déroulement De L'examen

Le Cone Beam : principe et déroulement de l'examen

Examen à mi-chemin entre un panoramique dentaire et un scanner, le Cone Beam est un outil de diagnostic très utile pour les pathologies dento-maxillaires et faciales. Nous vous proposons de découvrir les spécificités de cette technique et le déroulement de l'examen.

De quoi s'agit-il ?

Le Cone Beam ou CBCT (pour Cone Beam Computerized Tomography) est une technique d'imagerie médicale relativement récente.

Cette technique apparue vers la fin des années 1990 utilise un faisceau d’irradiation de forme conique. De ce fait, elle est beaucoup moins irradiante qu’un scanner classique.

A noter : à la différence du scanner, cette technique permet de balayer en un seul passage l’ensemble de la zone à radiographier.

Ce nouvel outil de diagnostic et de dépistage est particulièrement utilisé pour les examens dentaires, mais aussi pour l’examen des sinus et des structures faciales.

A quoi ça sert ?

Le Cone Beam est le plus souvent utilisé pour examiner la dentition, les sinus, l’ossature maxillo-faciale ainsi que certaines articulations (poignets, chevilles…).

Il a des applications dans plusieurs disciplines comme la médecine dentaire, l’orthodontie, l'implantologie, la chirurgie buccale ainsi que la chirurgie maxillo-faciale et ORL.

Cet examen permet d’identifier des infections, des fractures, des kystes, des lésions osseuses, des fêlures de la racine des dents, voire des corps étrangers.

Il sert aussi à évaluer le volume osseux et la position des nerfs en vue de la pose d’implants. Grâce à la modélisation en 3D, il permet de choisir la taille et la forme des implants en fonction de la morphologie du patient.

Quels sont les avantages ?

Le Cone Beam a notamment pour avantages :
• d’être moins irradiant que le scanner
• de pouvoir concentrer le champ d’examen sur une zone précise (quelques dents, une mâchoire) pour éviter d’irradier inutilement les autres parties du crâne
• d'être plus précis que le panoramique dentaire (il donne des images sans déformation, ni écrasement des plans)
• d’offrir une résolution similaire, voire supérieure à celle du scanner
• d’apporter des indications plus détaillées sur les petites structures osseuses difficiles à visualiser au scanner
• de permettre une reconstitution numérique en 3D.

A noter : cette technique a ses limites et ne permet pas d’étudier les tissus mous, pour lesquels le scanner reste plus indiqué.
Avec cet examen, l’exposition aux rayons ionisants est inférieure à celle du scanner, mais globalement supérieure à celle d’un panoramique dentaire.

Comment se déroule l'examen ?

Aucune préparation n’est nécessaire. Cet examen est rapide et indolore.
Selon le type d’appareil et l’examen à effectuer, vous serez placé en position assise ou allongé sur le dos.

Un examen dentaire au Cone Beam se déroule à peu près de la même manière qu’un panoramique dentaire. On immobilise votre tête et on place une petite pièce en plastique à usage unique entre vos dents pour écarter vos mâchoires.

Pendant la prise du cliché, vous devez rester immobile pendant 10 à 20 secondes.
Les données recueillies sont ensuite analysées et interprétées par un médecin qui établit un compte-rendu.

A noter : comme pour tout examen radiologique, vous devez enlever les objets métalliques (lunettes, collier). Si vous êtes enceinte, signalez-le à votre médecin pour que des précautions soient prises. L’examen pourra éventuellement être reporté.

Plus d'information :

Tag : Cone Beam, cone beam, CBCT, scanner cone beam, cone beam dentaire, technique cone beam, examen cone beam, cone beam dents, cone beam sinus, imagerie médicale, imagerie dentaire



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis