Irrigation

Irrigation

En France, 5,7 % de la surface agricole utilisée sont irrigués, en particulier pour certaines cultures comme le maïs. L’irrigation, qui favorise la croissance des cultures dans toutes les conditions climatiques et accroît leur productivité, a également d’autres applications agricoles. Voici une présentation des différentes techniques et des différents types de matériel utilisés pour irriguer les cultures dans le monde.

Présentation

L’irrigation consiste en un apport artificiel d’eau sur des terres à des fins agricoles.
Cette technique permet d’augmenter la production des végétaux cultivés et de favoriser leur développement normal en cas de déficit pluviométrique, d’un drainage excessif ou d’une baisse de nappe.
Les besoins en eau des cultures dépendent de l’espèce et de la variété des plantes cultivées, de leur stade de végétation, ainsi que de la nature et de l’état d’humidité du sol et de facteurs climatiques (précipitations, ensoleillement, vent).
L’irrigation doit prendre en compte les réserves en eau du sol, l’évaporation au niveau du sol, et la transpiration des plantes.

Autres applications

L’irrigation sert également à l’apport d’éléments fertilisants soit au sol, soit aux feuilles, par aspersion, selon la technique de fertilisation foliaire.
La culture hors-sol dite aussi "hydroponique" est un exemple extrême où l’irrigation se confond totalement avec la fertilisation (les nutriments essentiels à la plante lui sont exclusivement fournis par un liquide émis par une centrale de ferti-irrigation pilotée par informatique).
Dans les vergers ou les vignobles, l’aspersion d’eau sur le feuillage, voire dans certains cas l’inondation, est un moyen de lutte contre le gel, permettant de gagner quelques degrés de température précieux au moment des gelées printanières.

L’irrigation en chiffres

En 2002, 277 millions d’hectares ont été irrigués dans le monde, sur un total 1,4 milliard d’hectares de terres arables.
L'agriculture, qui est la Première activité consommatrice d’eau dans le monde, représente plus de 50 % des volumes consommés en France et jusqu'à 80 % de l’eau consommée en été.
En 2000, 2,63 millions d'hectares de terres agricoles ont été irrigués contre 0,8 million en 1970, ce qui représente une augmentation de l’irrigation de +229 % en 30 ans.

Les techniques d’irrigation

Alors que l’arrosage manuel est réservé aux très petites surfaces, différentes techniques agricoles sont utilisées dans le monde pour irriguer les cultures.
On peut ainsi distinguer l’irrigation par écoulement de surface, sous l’effet de la gravité, au moyen de canaux et de rigoles, la technique par aspersion, qui consiste à produire une pluie artificielle, le goutte à goutte, qui permet d’irriguer avec précision, ou encore la micro-irrigation, destinée à économiser l’eau.
L’arrosage par infiltration, au moyen de tuyaux filtrants enterrés, est une variante de la technique du goutte à goutte, tandis que l’inondation ou submersion est la technique utilisée dans les rizières.

Matériels d’irrigation

Les matériels ou installations destinés à l’irrigation se répartissent en deux catégories.
On distingue les équipements servant à amener l’eau depuis les sources disponibles (cours d'eau, lacs ou retenues, nappe phréatique) et ceux qui servent à distribuer l’eau aux plantes.
Le matériel de forage, pompes, réseaux d’irrigations, canaux et norias appartiennent à la Première catégorie tandis que les asperseurs, canons d’arrosage, arroseurs automoteurs et goutteurs relèvent de la seconde catégorie.
Nous vous proposons ci-dessous un lien vers un site indiquant toutes les normes de fabrication de ce type de matériel.

Un exemple : l’irrigation à pivot central

L'irrigation à pivot central est une méthode d'irrigation des cultures par aspersion, surtout utilisée dans les régions arides aux Etats-Unis et en Arabie Saoudite.
Ce système est comprend des buses, les asperseurs, qui tournent autour d'un pivot et permettent d’irriguer une surface circulaire autour de ce pivot.
Le système est alimenté en eau par le pivot central et il est généralement mis en rotation par un moteur électrique monté sur la tour centrale.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.fao.org/AG/AGL/ies/ies_standards_fr.asp

Tag : irrigation, techniques d'irrigation, matériel d'irrigation



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis