Le Ch'ti : Présentation Et Histoire

Le ch'ti : présentation et histoire

Grâce au film de Dany Boon "Bienvenue chez les Ch’tis", le patois du Nord de la France est mis à l’honneur. Nous vous proposons de retracer l'histoire de la langue ch’ti qui est comprise par deux millions de personnes et continue à vivre grâce aux initiatives d’associations, de poètes et de chanteurs.

Présentation

Le patois du Nord de la France, généralement appelé "ch’ti" ou "ch'timi" dans le Nord-Pas-de-Calais, est désigné par les linguistes sous le nom de picard.

Cette langue est parlée non seulement en France, dans les régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie (avec quelques variantes régionales) mais aussi en Belgique, dans la province du Hainaut.
D'une ville à l'autre, il existe des différences de prononciation et des mots différents.

Histoire

Le ch’ti ou picard est une langue romane dont les origines sont communes avec celles du français.
Ce n’est donc pas une déformation du français mais une langue d'oïl issue du bas latin.

Ses caractéristiques se sont fixées au Moyen Age.

Le mot "chti" ou "chtimi " a été inventé pendant la Première Guerre Mondiale par les poilus pour désigner leurs camarades originaires du Nord-Pas-de-Calais.
Ce mot aurait été créé à partir de l’expression "ch'est ti ?" "ch'est mi !" ("c'est toi ?", "c'est moi !").

La survivance du ch’ti

Ce patois a beaucoup souffert, depuis le XIXème siècle, d’une image péjorative, au point que certaines familles l’interdisent à leurs enfants et que les gens originaires du Nord cherchent parfois à gommer leur accent.

Pourtant on estime le nombre de personnes parlant le ch’ti entre 500.000 et 2 millions dans les régions Picardie, Nord-Pas-de-Calais et Hainaut belge.

Le pratique de cette langue reste vivace dans le cadre familial et intime et dans des spectacles divers.
En France, 150 poètes et chanteurs continuent à faire vivre ce langage.
Par ailleurs, des associations organisent des représentations théâtrales ou animent des Blogs et des forums sur Internet.
Ce patois reste donc un élément important et vivant de la vie quotidienne et du Folklore de cette région.

Bien qu’il s’agisse surtout d’une langue parlée, elle possède une littérature écrite, sous forme de poèmes et de chansons, dont la plus célèbre est l’Canchon Dormoir, plus connue sous l’appellation le P'tit Quinquin.

Apprendre le ch’ti

En France, le ch’ti n’est pas reconnu officiellement comme une langue régionale, contrairement au breton, au corse, au basque ou au catalan.
Il n’est donc pas enseigné à l’école, ni pratiqué à la Télévision ou à la radio locales.

Il existe cependant quelques initiatives ponctuelles comme L'école de patois créée en 2004 dans la Maison du Patois à Haisnes lez La Bassée.
Cette école accueille une vingtaine d'élèves de 25 à 80 ans.
Plus d’informations sur le site : http://www.guydubois.free.fr/ecole.htm.

Par ailleurs, le picard fait l’objet d’études et de recherches dans les Universités de Lettres de Lille et d’Amiens sous forme d’une Unité d’Enseignement Libre consacrée à la langue et la culture picardes.

Université Picardie Jules Verne, à Amiens
Langue et littératures picardes
UE libre – 3 crédits
Niveau Licence (semestre 2 à 4)
http://www.u-picardie.fr/

Université Charles-de-Gaulle – Lille 3 à Villeneuve d’Ascq
Approche de la culture picarde par son contexte (Licence 1)
Caractères originaux de la langue et la littérature picardes (Licence 2)
Langue et Culture picardes (Licence 3)
UE libre – 3 crédits
Niveau Licence
http://www.univ-lille3.fr/fr/

En savoir plus

Il existe aussi des dictionnaires et des manuels de patois :
- René Debrie, Le cours de picard pour tous - Eche pikar, bèl é rade (le Picard vite et bien). Parlers de l’Amiénois. Paris, Omnivox, 1983 (+ 2 cassettes).
- Alain Dawson, Le picard de poche. Paris : Assimil, 2003.
- Alain Dawson, Le "chtimi" de poche, parler du Nord et du Pas-de-Calais. Paris : Assimil, 2002.
- Armel Depoilly (A.D. d’Dérgny), Contes éd no forni, et pi Ramintuvries (avec lexique picard-français). Abbeville : Ch’'Lanchron, 1998.
- Gaston Vasseur, Dictionnaire des parlers picards du Vimeu (Somme), avec index français-picard, Fontenay-sous-Bois : SIDES, 1998 (11 800 termes).
- Gaston Vasseur, Grammaire des parlers picards du Vimeu (Somme) - morphologie, syntaxe, anthropologie et toponymie. 1996.

Vous trouverez une mine d’informations sur le blog ci-dessous.
Et pour conclure, "Si t'es d'ichi, pale comme ichi ! Pale ch'ti !"

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.chblog.com/

Tag : ch'ti, langue ch'ti, chti, picard, apprendre le ch'ti, cours de ch'ti



Avis

  • super ça donne du baume au coeur

    20 février 2012

  • j'adore. J'ai 64ans, plus de famille dans le nord, j'ai besoin de retrouver mes racines. plein de mots patois me reviennent depuis la mort de ma mère . J'ai fermé à jamais la maison des houillères et perdu ma jeunesse.

    28 décembre 2011

  • merci c'est trés intéréssent

    31 mai 2008

  • J'ai trouvé ce lien sur le net : http://www.lavoixduchti.com : une méthode gratuite pour s'initier au chti . « Ch'ti là, ch'eune sacrée amusette » :)

    27 mars 2008

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis