Choisir Son épargne : Critères Et Conseils Pratiques

Choisir son épargne : critères et conseils pratiques

Pour choisir son épargne, il faut avant tout tenir compte de sa situation personnelle et de ses besoins. Il existe en effet des produits d’épargne très divers en terme de rentabilité mais aussi de disponibilité de l’argent et de fiscalité. Voici quelques conseils pratiques pour bien choisir.

Une épargne adaptée à chaque situation

Pour choisir son épargne, il est important d'analyser ses besoins et ses objectifs afin de déterminer avec son banquier la formule la plus adaptée.
En effet, on peut décider d’épargner de l’argent pour différentes raisons, par exemple pour se constituer un capital ou bien pour disposer d’une épargne de précaution (une réserve d’argent disponible en cas de coup dur et de dépenses imprévues).

Le rendement, c'est-à-dire le taux d'intérêt lié au produit d’épargne, n’est pas le seul critère à prendre en compte. Avant de signer un contrat, il faut en aussi peser les avantages et les inconvénients de chaque forme d'épargne en fonction de ses propres attentes.

Se poser les bonnes questions

Au moment de choisir son épargne, il faut notamment savoir si l’on veut placer de l'argent à plus ou moins long terme sans y toucher ou si l’on souhaite que cet argent reste disponible à tout moment.

Par exemple, un Plan d’épargne logement ou Pel n’est pas un placement disponible : il ne permet d’effectuer aucun retrait d’argent pendant la durée du contrat, sauf si vous décidez de "casser" ce plan d’épargne avant son échéance. Mais, dans ce cas, vous perdez une partie des avantages qui y sont liés.

A noter : si vous avez besoin de pouvoir disposer de votre épargne à tout moment, la disponibilité est le principal critère à prendre en compte et le taux d'intérêt devient plus secondaire.

En revanche, si vous souhaitez vous constituer un capital, le rendement de votre placement et la fiscalité sont les critères de choix les plus importants.
Certains produits comme le Livret a ou le Codevi sont totalement exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux, alors que d’autres sont soumis aux seuls prélèvements sociaux ou doivent être déclarés dans vos revenus.

Les autres critères à considérer sont :
- la sécurité du placement : en effet, certains produits financiers comportent une part de risque, par exemple certains contrats d’assurance-vie, les Pea et certaines SICAV
- la réglementation qui impose parfois certaines contraintes (plafond des dépôts, versement minimum).
- les frais à payer lors de la souscription du contrat et à la sortie ainsi que des frais de gestion.

En pratique

Pour se constituer une épargne de précaution, il est conseillé d'épargner une somme équivalente à 3 mois de son salaire sur un Livret a ou un Codevi : votre argent reste disponible et vous obtenez un rendement correct et non imposable.

Si vous souhaitez disposer d’une somme précise à une date donnée pour financer un projet (vacances, Travaux ou achat d’une voiture), mieux vaut planifier votre épargne en mettant de côté une somme fixe chaque mois, par prélèvement automatique sur votre compte, même si cette formule est plus contraignante.

S’il est important de choisir son épargne selon sa situation du moment, il est également recommandé de diversifier ses produits d’épargne en associant, dans la mesure de ses moyens, placements disponibles et placements à long terme.
Parmi les placements à long terme (bloqués entre 5 et 8 ans), les plus intéressants sont les Pea et l'assurance vie car ils bénéficient d'exonérations fiscales.

Plus d'information :

Tag : choisir son épargne, épargne, produits d'épargne, conseils épargne, conseils placements



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis