Greenwashing : Ne Vous Laissez Pas Abuser

Greenwashing : ne vous laissez pas abuser

Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à être sensibles à l’impact écologique des produits qu’ils achètent. Pour mieux vendre, certaines grandes marques n’hésitent pas à exagérer les vertus écologiques de leurs produits ou services. Cette pratique trompeuse est connue sous le nom anglais de greenwashing.

Qu'est-ce que le greenwashing ?

Le greenwashing, aussi appelé écoblanchiment, blanchiment écologique ou mascarade écologique, consiste pour une marque à exagérer, voire à inventer, les vertus écologiques de ses produits.

Cette pratique revient donc à tromper les consommateurs. Elle a pour but de donner l’illusion d’un engagement écologique, en parlant beaucoup d’environnement mais en agissant peu pour le préserver.

Les entreprises qui pratiquent le "greenwashing" ne mènent pas d’actions à la hauteur de leur communication. La plupart du temps, elles investissent plus d’argent dans la publicité que dans de réelles actions en faveur de l'environnement.

Le greenwashing est-il fréquent ?

Le terme "greenwashing" a été inventé à la fin des années 1980. Depuis, l’usage d’allégations écologiques dans la publicité est devenu de plus en plus fréquent.

L’Ademe et l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) épinglent régulièrement des entreprises qui pratiquent le greenwashing. Cet outil marketing est souvent utilisé par les entreprises aux activités les plus polluantes (secteur automobile, compagnies pétrolières) qui essaient par tous les moyens de "reverdir" leur image.

En 2012, 11% des 707 visuels publicitaires étudiés par l’Ademe et l’ARPP contenaient des propos trompeurs, de la fausse promesse à la formule généraliste sur le développement durable. Pour en savoir plus, voir le site de l'ADEME (lien ci-dessous).

A noter : l’Association Les Amis de la Terre décerne chaque année les Prix Pinocchio à trois entreprises françaises afin de dénoncer leur impact négatif sur l’environnement, en totale contradiction avec le concept de développement durable qu'elles utilisent abondamment. Voir le site : http://www.prix-pinocchio.org/

Comment reconnaître le greenwashing ?

Pour le consommateur, il est parfois difficile de s’y retrouver.

Nous vous proposons donc quelques critères qui vous aideront à reconnaître le greenwashing :
• la publicité joue avec les mots pour faire croire à un bénéfice écologique qui n’existe pas (slogans abusifs, jargon écolo)
• elle utilise des images associées à l’environnement dans le seul but de paraître écologique (par exemple une fleur verte et jaune comme logo de compagnie pétrolière)
• elle présente un fait ou un slogan flou
• elle n’apporte pas de preuves de ses affirmations ou profère même des mensonges
• elle exagère la qualité ou le rendement écologique de son produit ou de son entreprise
• elle dissimule des faits importants qui pourraient créer le doute chez le consommateur
• elle utilise un faux "écolabel".

Quels sont les dangers du greenwashing ?

Le greenwashing n’est pas seulement de la publicité mensongère.

Cette mascarade écologique comporte plusieurs effets négatifs :
• elle contribue à la désinformation des consommateurs
• elle discrédite les efforts de sensibilisation à l’environnement des associations et des pouvoirs publics
• elle concurrence les entreprises qui mènent de réelles actions pour l’environnement
• elle laisse croire qu’il existe des solutions simples à des problèmes environnementaux complexes (réchauffement climatique, pollution, disparition de la biodiversité).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=22284&m=3&catid=22341

Tag : greenwashing, le greenwashing, greenwashing définition, écoblanchiment, blanchiment écologique, écologie, publicité, publicité mensongère, communication, verdissement d'image



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis