Culture : Qui Est Kupka, L'artiste Exposé Au Grand Palais ?

Culture : qui est Kupka, l'artiste exposé au Grand Palais ?

Le Grand Palais consacre actuellement une grande rétrospective à Frantisek Kupka, peintre tchèque venu exposer ses œuvres non-figuratives dans le Paris des avant-gardes. Mais qui est cet artiste reconnu comme l'un des pionniers de l'art abstrait ? Nous vous proposons de (re)découvrir sa biographie et son oeuvre en 5 points.

1- Un artiste au parcours européen

Frantisek Kupka (1871-1957) est né à Opocno, en Bohême, dans une famille modeste.

Après de brèves études, il commence à travailler dès l'âge de 13 ans chez un sellier bourrelier.

Son goût marqué pour le dessin et la peinture lui permet de s'inscrire à 17 ans dans les cours du peintre suédois Alois Strudnicka (1842-1927), puis d'entrer à l'Académie de Prague en 1889.

Comme nombre de ses compatriotes d'Europe de l'Est, il a poursuivi sa formation à Vienne puis dans le Paris des avant-gardes.

Citoyen européen avant l'heure, il parlait et écrivait toutes les langues de ces pays.




2- Une personnalité mystique

Un aspect plus méconnu de la personnalité singulière de Frantisek Kupka est son côté mystique.

Non content d'expérimenter sans cesse dans son art, ce peintre était animé par une quête existentielle, comme en témoigne son intérêt pour la philosophie, les cultures anciennes et orientales, les religions, la poésie et la science.

Tout comme ses contemporains Kandinsky, Mondrian et Doméla, il se passionna pour les théories de la Société théosophique, et notamment pour celles concernant l'aura censée entourer les êtres humains : un sujet qui ne pouvait laisser indifférent ce magicien de la couleur !




3- Un pionnier de l'abstraction

Mais Frantisek Kupka est surtout connu comme le peintre qui exposa pour la première fois au public un tableau abstrait, lors du "Salon d'automne" à Paris en 1912.

Il y présenta des œuvres non-figuratives comme la Fugue en deux couleurs






En reconnaissant l'ornement en tant qu'élément autonome, il se détache de la forme naturelle et franchit le pas entre Art nouveau et abstraction.

Ce peintre tchèque est aujourd'hui considéré comme l'un des pères de l'abstraction au même titre que Vassili Kandinsky, Gino Severini, Piet Mondrian, Kasimir Malevitch, Auguste Herbin et Robert Delaunay.

4- Un peintre en perpétuelle évolution

La rétrospective qui se tient actuellement au Grand Palais (du 21 mars au 30 juillet 2018) retrace le parcours de Frantisek Kupka et permet de mesurer sa capacité permanente à expérimenter et innover.

On peut en effet y admirer des œuvres symbolistes, des portraits expressionnistes de sa période parisienne, ses premières oeuvres abstraites, des peintures saturées de couleurs et l'abstraction géométrique finale.

On peut même y découvrir des aspects moins connus de sa carrière, comme sa période "machiniste" à la fin des années 1920.




5- Un esprit indépendant

On dit souvent de Frantisek Kupka qu'il est un acteur majeur de deux courants artistiques très importants des XIXe et XXe siècles : le symbolisme et l'abstraction.

Pourtant, cet esprit libre a toujours voulu garder son indépendance vis-à-vis des grands courants de l'Art.

Ainsi, bien qu'il soit l'un des pionniers de l'abstraction, il a toujours refusé l'étiquette d'artiste abstrait et il s'en est expliqué en ces termes : "Ma peinture, abstraite ? Pourquoi ? La peinture est concrète : couleur, formes, dynamiques. Ce qui compte, c'est l'invention. On doit inventer et puis construire."




Plus d'information :

Visitez le site : https://www.grandpalais.fr/fr/article/kupka-le-dossier-pedagogique

Tag : Kupka, kupka, kupka grand palais, kupka biographie, kupka oeuvres, kupka abstraction, kupka peintre, frantisek kupka, kupka exposition, kupka grand palais



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis