Culture : 5 Bonnes Raisons De Visiter Le Musée De L'orangerie

Le Musée de l'Orangerie, qui se trouve dans le Jardin des Tuileries, est l'un des musées parisiens les plus méconnus. Il abrite pourtant le cycle des Nymphéas de Claude Monet, ainsi que de nombreux chefs-d'oeuvre d'artistes divers. Nous avons listé pour vous 5 bonnes raisons de visiter ce musée.

1- Pour l'histoire du lieu

Le Musée de l'Orangerie se trouve à l'intérieur du Jardin des Tuileries à Paris.

Il a été construit sur l'ancien emplacement du Palais des Tuileries, qui était jadis un lieu de pouvoir lui-même bâti sur l'ancien site d'une fabrique de tuiles, d'où son nom...

Ce bâtiment n'a pas toujours accueilli des œuvres d'art. Comme son nom l'indique, l'Orangerie a été construite en 1852 à la demande de Napoléon III afin d'abriter pendant l'hiver les orangers du jardin du Palais des Tuileries.

L'architecte Firmin Bourgeois a d'ailleurs conçu l'édifice comme une serre, avec une façade sud vitrée, destinée à recevoir la lumière et la chaleur du soleil. En revanche, la façade opposée, située face à la rue de Rivoli, est presque aveugle afin d'éviter les vents du nord.

Il fallut attendre 1920 pour que l'on envisage de transformer ce bâtiment en musée.




2- Pour les Nymphéas de Monet

Le Musée de l'Orangerie est surtout connu pour abriter le cycle des Nymphéas, huit grandes peintures de Claude Monet exposées dans deux grandes salles ovales du musée.

Cette œuvre unique au monde bénéficie d'une mise en scène audacieuse imaginée par le peintre lui-même.





Lorsque le bâtiment est envisagé comme un futur musée en 1920, Claude Monet le choisit pour exposer le cycle des Nymphéas, qu'il a entamé trente ans auparavant.

Le peintre impressionniste décide d'en faire don à l'État comme un symbole de la paix, au lendemain de l'armistice de 1918. Il aménage lui-même les lieux pour y accrocher cette série de peintures à l'huile.

Le musée sera finalement inauguré en 1927, peu après la mort du peintre.

Aujourd'hui encore, les huit panneaux de deux mètres de haut, d'une longueur totale de 91 mètres constituent le clou du spectacle et invitent le visiteur à une étonnante déambulation.

Pour reprendre la formule de Monet, cette oeuvre panoramique qui englobe le spectateur donne "l'illusion d'un tout sans fin, d'une onde sans horizon et sans rivage".




3- Pour la collection Jean Walter et Paul Guillaume

Un autre trésor du Musée de l'Orangerie est la collection Jean Walter et Paul Guillaume, riche de grands noms du XXe siècle : Renoir, Cézanne, Matisse, Picasso, Soutine…

Cette collection porte le nom des deux personnes qui l'ont constituée : le marchand d'art français Paul Guillaume et l'architecte Jean Walter (deuxième époux de sa veuve Domenica).

C'est d'ailleurs Domenica qui a vendu cette riche collection à l'État et a choisi le musée de l'Orangerie pour l'accueillir.

La collection, située au niveau -2 du musée, se compose de 146 tableaux des années 1860 à 1930, dont 25 peintures de Renoir, 15 Cézanne, 12 Picasso, 10 Matisse, ainsi que des oeuvres du Douanier Rousseau, de Gauguin, Monet, Sisley, Modigliani, Marie Laurencin, Derain, Utrillo, Soutine et Van Dongen.







4- Pour la diversité des oeuvres exposées

Le Musée de l'Orangerie peut ainsi se prévaloir de posséder la plus importante collection européenne de Chaïm Soutine.




Vous pourrez aussi y admirer des œuvres du douanier Rousseau, d'Henri Matisse, de Paul Gauguin ou encore de Picasso, aux côtés des tableaux impressionnistes de Pierre-Auguste Renoir, Alfred Sisley et Paul Cézanne.

Connu pour sa collection impressionniste complémentaire de celle du musée d'Orsay, le musée présente aussi des oeuvres plus tardives d'Henri Matisse, Amedeo Modigliani, André Derain, Maurice Utrillo et Kees van Dongen.

5- Pour les expositions temporaires et les nouveautés

De 2000 à 2006, le Musée de l'Orangerie a subi une profonde restauration, sous la direction de l'architecte Olivier Brochet.

Les salles construites sur deux niveaux ont été supprimées et la lumière naturelle a été rétablie dans les salles des Nymphéas.

Des espaces ont été creusés au sous-sol afin d'accueillir la collection Jean Walter et Paul Guillaume.

Par ailleurs, des espaces d’exposition temporaire, un auditorium, une salle pédagogique et une librairie ont également été créés.

Rattaché depuis mai 2010 au musée d'Orsay, le musée ainsi rénové a entrepris une ambitieuse politique d'expositions temporaires.

Voir cette publication sur Instagram

???? Le musée de l'Orangerie présente "Franz Marc / August Macke. L'aventure du Cavalier bleu" ?du 6 mars au 17 juin 2019?, exposition consacrée à deux figures majeures de l’expressionnisme allemand et du mouvement "Der Blaue Reiter" [Le Cavalier bleu], Franz Marc (1880-1916) et August Macke (1887-1914). Dès 1910, ces artistes nouent une amitié portée par leur intérêt commun pour l’art français et plus particulièrement, pour Cézanne, Van Gogh, Gauguin et le fauvisme, qu’ils découvrent lors de leur séjour à Paris. Tous deux expriment dans leurs premiers tableaux, souvent peints en plein-air, une même fascination spirituelle pour le paysage et la nature. // "Franz Marc / August Macke. The adventure of the Blue Rider", exhibition ?from 6 March to 17 June 2019? This exhibition presents two major figures of German Expressionism and the "Der Blaue Reiter" [The Blue Rider] movement, Franz Marc (1880-1916) and August Macke (1887-1914). These artists forged a friendship in 1910 based on their shared interest in French art and more specifically in Cézanne, Van Gogh, Gauguin and Fauvism, who they discovered during their time in Paris. Both expressed the same spiritual fascination for landscapes and nature in their initial paintings, often painted "en plein air". ???? Franz Marc, "Le rêve" [Der Traum], 1912, Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid. #Exposition #Exhibition #Prochainement #Upcoming #FranzMarc #AugustMacke #ExpoMarcMacke #CavalierBleu #BlueRider #BlaueReiter #Paris #Musee #Orangerie #Museedelorangerie

Une publication partagée par Musée de l'Orangerie (@museeorangerie) le





Sa salle contemporaine (située en-dehors du parcours des collections) présentera désormais des contrepoints contemporains avec le chef-d'oeuvre du lieu : les Nymphéas. Elle accueillera des peintures, mais aussi de la photographie, de la sculpture, des oeuvres vidéo et des installations…

Infos pratiques

Adresse
Musée de l'Orangerie
Jardin des Tuileries
Place de la Concorde
75001 PARIS

Contact
+33 (0)1 44 77 80 07
+33 (0)1 44 50 43 00


Horaires
Ouvert de 9h à 18h
Dernier accès : 17h15
Fermé le mardi

Fermé le 1er mai, le 25 décembre et le matin du 14 juillet.

Les deux salles des Nymphéas ne sont plus accessibles à partir de 17h.

Tarifs (2019)
Entrée : 9 €
Tarif réduit : 6,50 €
Gratuit pour les moins de 18 ans
Gratuit pour les moins de 26 ans (membres de l'UE)
Gratuit le 1er dimanche du mois

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.musee-orangerie.fr/

Tag : Musée de l'Orangerie, musée de l'orangerie, musée de l'orangerie paris, musée de l'orangerie monet, musée de l'orangerie tableaux, musée de l'orangerie numphéas, musee orangerie, nymphéas monet



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis