Irmeli Jung : Photographe D’exception

Irmeli Jung : Photographe d’exception

Simple, discrète, sociable et conviviale, c’est au détour d’un shooting photo en faveur du mariage pour tous que nous avons rencontré Irmeli Jung, première photographe de presse engagée au journal Le Monde, en 1984. Installée depuis deux ans sur la Côte d’Azur, l’artiste expose en février 2013 des portraits intimes exclusifs de son amie Juliette Gréco, au Forum Jacques Prévert, zone de Carros à Nice.

Juliette Gréco ? Une révélation … !

Nous sommes en 1968. D’origine Finlandaise, Irmeli Jung est alors étudiante à Hanovre. Un ami l’invite au concert de Juliette Gréco : « A cette époque, je ne comprenais même pas le français. Je ne savais qui était Juliette. J’ai juste ressenti un immense coup de cœur artistique pour la femme que je découvrais sur scène… puis dans sa loge, après le spectacle »

« J’étais bouleversée ! ». Après cette rencontre, la photographe est bien décidée « à tout plaquer pour partir à Paris, en 2 CV ! ». Irmeli n’a plus qu’un seul objectif en tête : publier un album photos de son idole. Pour ce faire, la jeune artiste ira même jusqu’à dormir dans sa voiture dans les rues de la capitale.

Du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas … ou plutôt vingt années, très exactement. En 1990, l’ouvrage Juliette Gréco, est publié par l’Imprimerie Nationale. Les textes sont signés Régine Deforges. Les photos ??? Imerli Jung.

Une grande dame de la photographie

De l’argentique, et rien d’autre !
Photographe fétiche de nombreuses stars du cinéma international et de vedettes de la variété française, Irmeli Jung capture l’instant, les secondes intimistes, précieuses et rares, chez les plus grands … tout simplement.

James Baldwin, Fréderic Beigbeder, Jane Birkin, Jacques Brel, Barbara, Jean Ferrat, Marcel Carné, BHL, Françoise Sagan, Kristin Scott-Thomas, Marguerite Yourcenar ou encore Lauren Bacall … Dans la grande famille des « people », personne n’échappe à l’œil aiguisé d’Irmeli Young.


©Irmelli Jung - Frederic Beigbeder


©Irmelli Jung - Marguerite Yourcenar



Une sobriété naturellement douce et réaliste

Portraitiste minimaliste, la photographe opte pour un travail de fond sur des images douces, des « portraits tendresse », comme elle se plait à les définir, dans un monde où la fureur et le bruit dominent l’évolution de l’homme, où la violence et le décalage sont représentés dans une proportion amplement suffisante.

Une sobriété volontairement recherchée, pour «donner aux gens une image d'eux-mêmes qui ne les mette pas mal à l'aise». A l’accélération des choses de la vie, et du temps, Irmeli préfère les « climats agréables », luminescents, un peu comme cette chaleur qu’elle rencontre depuis son installation sur la Côte d’Azur.


©Irmelli Jung - Simone Signoret

Souvenirs, souvenirs …

Si la photographe ne devait garder qu’un seul souvenir de sa carrière, ce serait celui de son premier reportage sur Juliette Gréco. Sans surprise : « C’était en 1972, quand la série de photos de Juliette m’a permis d’illustrer la couverture de son disque pour la chanson « Mon fils chante », en 1973.


©Irmelli Jung

La même année, Irmeli Jung réalisa également la pochette du disque « Amours incestueuses », de la chanteuse Barbara.


©Irmelli Jung

Difficile pour Irmeli Jung de rapporter ses mauvaises expériences du star system, par passion pour son métier et par affection pour les personnes qui l’entourent.

Néanmoins, la photographe partage quelques-unes de ses impressions, avec analyse, humour, et beaucoup de recul : « Disons qu’il est plus difficile de travailler avec des stars américaines. Elles contrôlent tellement leur image, qu’imposer sa vision de la photographie est un vrai challenge. Lauren Bacall, par exemple, était loin d’être simple. Mais le plus difficile de tous, c’était Luciano Pavarotti ! Il déplaçait même mes éclairages selon sa volonté ! Il m’angoissait avec ses directives ! » (sourires).

Un livre témoignage ...
Irmeli Jung rêve encore. Parmi ses futurs projets, l’artiste réfléchit actuellement à l’édition d’un recueil inédit de ses photographies, illustré d’anecdotes et d’impressions personnelles sur l’ensemble de sa vie et de ses expériences.

Des instants privilégiés que la talentueuse artiste internationale a su provoquer par sa fougue avant-gardiste, son intrépidité, son sens de la créativité et du contact, en volant de ses propres ailes, toujours selon ses propres lois.


Informations Pratiques

Exposition DownTown, Nice,
De janvier à février 2013
Photographies de Juliette Gréco
Zone de Carros
Renseignements : 04.93.08.76.07.

Irmeli Jung travaille pour les artistes, l'édition, la presse, les agences de publicité et de communication, les entreprises. Elle réalise des portraits et des reportages en noir et blanc et en couleur.
De plus, elle effectue des portraits d'enfants pour les particuliers à domicile.

Il est possible d'acquérir un exemplaire original des photos d'Irmeli Jung, numéroté et signé de l'auteur.
Pour tout renseignement, s'adresser directement auprès d'Irmeli Jung par email. Merci d'indiquer votre numéro de téléphone, afin qu'elle puisse vous recontacter


©Irmelli Jung


©Guillaume Eymard

A gauche : Chantal Vlaminck - A droite : Irmeli Jung. Les deux amies ont été photographiées par Guillaume Eymard, dimanche, dans le cadre d'un soutien à la manifestation en faveur du "mariage pour tous".


[email protected]
Site web : http://irmeli.jung.free.fr

Plus d'information :

Visitez le site : http:// http://irmeli.jung.free.fr

Tag : Irmeli Jung, exposition, photographie, juliette gréco, barbara, jane birkin,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis