vous êtes ici : Accueil > Articles > Art et Culture > Architecture > Monuments Touristiques

Les monuments historiques en France : présentation et histoire

Les monuments historiques en France : présentation et histoire

En France, les monuments historiques sont des édifices classés ou inscrits en vue de les protéger. Ces monuments et ces sites font l’objet d’une réglementation particulière en raison de leur intérêt historique, artistique et architectural.

Partager

Présentation

En France, le classement en tant que monument historique concerne des bâtiments dont la conservation présente, au point de vue de l'histoire ou de l'art, un intérêt public, selon l’article L621-1 du Code du Patrimoine.

Il existe deux niveaux de protection :
• le classement comme monument historique qui est le plus haut niveau de protection
• l'inscription simple au titre des monuments historiques (autrefois appelée "inscription à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques").
On distingue ainsi les biens "classés" et les biens "inscrits".


Origines

La notion de "monument historique" est apparue pour la première fois en 1790, dans un discours d’Aubin-Louis Millin devant l'assemblée constituante, à l'occasion de la démolition de la Bastille.

Les premières opérations de sauvegarde et d'inventaire sont entreprises dès 1795. Il faut toutefois attendre le XIXe siècle pour que l’Etat se charge officiellement de la préservation des monuments historiques.

En 1830, le ministre de l'Intérieur François Guizot crée le poste d'inspecteur des monuments historiques qu'il attribue à Ludovic Vitet, puis en 1834 à Prosper Mérimée. Cet inspecteur est chargé de classer les édifices et de répartir les crédits d'entretien et de restauration.

Une "Commission des monuments historiques" est créée le 29 septembre 1837 : elle effectue un travail d'inventaire, de classement et d'attribution des crédits et se charge de former les architectes qui interviennent sur les monuments.

En 1840 la commission publie une première liste qui compte 1034 monuments datant du Ve au XVIe siècle. Sur cette liste figurent notamment la Basilique saint-denis (en photo ci-dessus), les alignements mégalithiques de Carnac, l'abbatiale de Vézelay, la cathédrale Notre-Dame de Reims ou encore la cathédrale Saint-Pierre de Beauvais.


Evolution

La loi du 30 mars 1887 fixe pour la première fois les critères et la procédure de classement. La loi du 21 avril 1906 pose le principe de classement des sites naturels pittoresques.
La loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques définit les critères de classement, les intervenants obligatoires, etc.

Dans les années 1920 et 1930, le classement s'ouvre au patrimoine privé
Il faut attendre les années 1960 pour que la protection s’étende aux monuments des XIXe et XXe siècles. La Tour Eiffel a ainsi été classée en 1964.

Il y a aujourd’hui plus de 40.000 édifices classés ou inscrits en France.


En savoir plus

Le classement d’un bâtiment aux monuments historique concerne l'édifice extérieur, intérieur et ses abords. La loi impose en effet un droit de regard sur toute intervention envisagée à l'intérieur d'un périmètre de protection de 500 mètres de rayon autour des monuments classés.

Le classement peut s’appliquer à des monuments, mais aussi à des jardins et à des objets mobiliers présentant un intérêt historique : cloches, calices, ferrures de porte...


Auteur :   |   Date de création : 12/02/2010   

Tag : monuments historiques, les monuments historiques, monuments historiques France, monuments historiques français, liste monuments historiques, inventaire monuments historiques

 

Les monuments historiques en France : présentation et histoire
Votre avis
Déjà membre
Email :
Mot de passe : mot
Nouveau membre
Email :
pseudo :

Donnez une note :
Votre avis :

Verification ... Enregistrement ....
 
Jeudi 24 Avril 2014, Bonne fête aux Fidel, Fidèle, Fortunat,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

A lire aussi sur le sujet

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres