Le Vol à Voile

Le vol à voile

Le vol à voile est un sport de haut vol à réserver aux amateurs de sensations fortes et de beaux paysages. Il se pratique à l’aide d’un planeur, qui vole sans force motrice propre en exploitant les courants ascendants.

Présentation

Le vol à voile est un sport aérien, dont les adeptes, appelés "vélivoles", exploitent les courants aériens ascendants pour parcourir la plus grande distance possible avec un planeur.
Ce sport peut être pratiqué comme une activité de loisir ou de compétition, sur circuit.
Le vélivole, comme tout pilote d'avion, doit respecter les règles de l'espace aérien.

D’où vient ce nom ?

Le nom de "vol à voile" a été créé par opposition au "vol moteur", car la seule force motrice du planeur, une fois qu’il est libéré de tout lien avec un avion remorqueur ou un treuil, est une composante de son propre poids.

Les différentes pratiques

La pratique actuelle de ce sport comprend, outre les vols planés, la notion d'exploitation des ascendances et de la prise d'altitude.

On distingue généralement le vol de loisir qui permet de survoler des paysages magnifiques, la compétition, dont le but est d’effectuer un circuit en un minimum de temps et la pratique acrobatique, appelée voltige ou acrobatie aérienne en planeur.

Historique

L'histoire du vol à voile, qui se confond avec celle de l'aviation, a été marquée par quelques pionniers comme George Cayley, Otto Lilienthal, les frères Voisin, les frères Wright et le Français André-Guillaume Resnier.
Cet ingénieur a réalisé en 1801 un vol avec une aile de sa fabrication : en partant du haut de la tour Ladent, il a réussi à planer 300 m et à franchir la Charente.

Otto Lilienthal est l’auteur d’un traité intitulé Der Vogelflug als Grundlage der Fliegekunst (Le vol de l'oiseau, bases de l'art du vol) paru en 1889.
Il est reconnu comme le véritable pionnier de la pratique du vol à voile.

En quoi consiste la pratique du vol à voile ?

La pratique du vol à voile se décompose en 4 phases : décollage, vol plané, utilisation des ascendances et atterrissage.
- Le planeur a besoin d'une aide extérieure qui le propulse en l'air pour atteindre les courants porteurs. Il existe plusieurs méthodes de lancement : le remorquage par un avion, le treuillage et le décollage autonome.
- Le vol en lui-même consiste principalement à passer dans des masses d'air dont les vitesses d'ascension sont plus élevées que la vitesse de chute propre du planeur. Les pilotes de planeurs apprennent à reconnaître les formations nuageuses où ils pourront trouver des masses d'air ascendantes.

S’initier au vol à voile

Pour décrocher sa licence de pilote planeur, il faut passer un examen théorique (sur l'aérodynamique, la navigation, la météo) et un examen pratique.
La formation pratique comporte des vols en planeur biplace équipé de doubles commandes avec un instructeur.
Après une vingtaine d'heures en double commande, il faut effectuer au moins 10 vols solo sous la surveillance d'un instructeur.

L'autorisation vol sur la campagne, pour laquelle il faut suivre une formation spécifique, est nécessaire pour effectuer des vols de distance.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.ffvv.org/

Tag : vol à voile, planeur, faire du vol à voile, pratiquer le vol à voile



Avis

  • assez pratique le site je retire ce que j'ai dit il y a 5 min damien

    03 octobre 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis