Les Chiens D'avalanche : Des Sauveteurs Bien Entraînés

Les chiens d'avalanche : des sauveteurs bien entraînés

Saviez-vous que le chien est aujourd’hui encore le meilleur allié de l’homme dans la recherche des victimes d’avalanche ? Grâce à leur flair très développé, les chiens d'avalanche sont bien plus rapides et efficaces que les hommes. Avant d’être opérationnels, ils doivent toutefois être formés pendant plusieurs mois voire plusieurs années.

Pourquoi utiliser des chiens ?

Quand une avalanche se produit, la rapidité du sauvetage est essentielle pour espérer retrouver des survivants. En effet, une victime d’avalanche a 90% de chances de survie si on la retrouve dans les 15 minutes après l’accident.

Grâce à leur flair, les chiens d'avalanche sont bien plus rapides et efficaces que les hommes pour localiser et sauver les personnes ensevelies sous la neige.

Un seul chien est capable de balayer en moins de 20 minutes une zone de 10.000 m2, qui demanderait des heures de travail aux pisteurs sauveteurs (20 heures de sondage minutieux ou 4 heures en sondage rapide pour une équipe de 20 hommes).

Quels sont les chiens les plus adaptés ?

On dénombre en France environ 300 chiens d'avalanche dont une trentaine au sein des pelotons de gendarmerie de haute montagne, répartis sur les différents massifs montagneux du territoire national. Les autres chiens accompagnent les CRS, les sapeurs-pompiers et les pisteurs secouristes.

Les races les plus utilisées pour le sauvetage en montagne sont les bergers allemands et les malinois. Mais d’autres races comme le berger belge ou le golden retriever peuvent aussi être dressées dans ce but.

Pour cette mission, on privilégie des races :
• habituées à travailler avec l’homme
• de taille moyenne pour ne pas s'enfoncer dans la neige
• au pelage court mais résistant au froid.

Un bon chien de sauvetage doit aussi être énergique, endurant et obéissant à son maître. C’est un chien sportif et musclé mais pas trop lourd car il doit parfois être descendu par filin lors de missions héliportées ou porté sur la zone de recherche par son maître.


Comment sont-ils formés ?

Le travail des équipes cyno-techniques est un travail en binôme, où le maître-chien et le chien sont indissociables. Le maître dirige le chien dans la zone à prospecter. La complicité entre l'animal et l'homme est indispensable.

Avant de participer à des sauvetages, les binômes maître/chien doivent suivre une formation basée sur le jeu et l’instinct de chasse du chien. La formation peut durer jusqu’à 2 ans

Pour les équipes cyno-techniques dela Gendarmerie, cette formation a lieu dans un premier temps au Centre National d'Instruction Cynophile de la Gendarmerie, puis dans la station de Montgenèvre dans les Hautes-Alpes (voir le lien ci-dessous).

Un chien sauveteur reste généralement auprès du même maître tout au long de sa carrière, et très souvent toute sa vie. Les équipes cynophiles suivent des entraînements réguliers et sont contrôlées avant chaque début de saison.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.montgenevre.com/

Tag : chiens d'avalanche, chien d'avalanche, formation chien d'avalanche, chien sauveteur, secours en montagne, sauvetage, maître-chien d'avalanche, recherche en avalanche



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis