Santé : Un Vaccin Prometteur Contre Le Paludisme

Santé : un vaccin prometteur contre le paludismeImage ©2020 ADB on Flickr

Véritable fléau planétaire, le paludisme est une terrible parasitose qui touche 230 millions de personnes dans le monde. Alors que la vaccination anti-Covid occupe la une de l’actualité, la bonne nouvelle vous a peut-être échappé, mais l'université d'Oxford teste actuellement un nouveau candidat vaccin prometteur contre le paludisme. Explications.

Un fléau mondial

Le paludisme est une maladie responsable de plus de 400.000 décès annuels dans le monde, en particulier chez les jeunes enfants d’Afrique.

Cette maladie infectieuse d’origine parasitaire est causée par les parasites du genre Plasmodium, transmis par les moustiques femelles de l'espèce anophèles. Le plus courant de ces parasites est le Plasmodium falciparum.

Or, depuis plusieurs années, ces parasites développent des résistances aux traitements antipaludiques tandis que les moustiques craignent de moins en moins les insecticides.

Pour faire face à cette situation très préoccupante, la mise au point d’un vaccin vraiment efficace semblait jusqu’à présent un objectif inatteignable.

Mais des chercheurs de l’université d’Oxford en Grande-Bretagne ont récemment annoncé des résultats très prometteurs.

Un vaccin efficace à 77%

Le nouveau candidat vaccin antipaludique qui suscite de grands espoirs a été développé par le Jenner Institute de l'université d'Oxford, en collaboration avec des scientifiques burkinabés.

Baptisé R21/Matrix-M, il se compose d'une protéine recombinante spécifique au parasite (la protéine R21) et d'un adjuvant, le Matrix-M.

Mais sa caractéristique la plus remarquable est son taux d’afficacité s’élevant à 77%, un niveau sans précédent pour ce type de vaccin.

Ce vaccin contre le paludisme a en effet apporté la preuve de son efficacité lors d’essais cliniques de phase II menés auprès de 450 enfants du Burkina Faso, âgés de 5 à 17 ans.

Deux concentrations d'adjuvant ont été testées et la plus élevée a permis d'atteindre une efficacité de 77% après l’administration de trois doses (contre 71% pour la concentration la plus faible).

Une première mondiale

Les chercheurs qui ont mis au point le vaccin R21/Matrix-M ont de quoi se réjouir car c’est la première fois qu’un candidat vaccin contre le paludisme dépasse l’objectif d’efficacité fixé à 75% par l’Organisation mondiale de la santé.

Les résultats très prometteurs des essais de phase 2 sont à confirmer par un essai de phase 3 en cours de recrutement.

Pour la phase 3, le recrutement de 4.800 enfants âgés de 5 à 36 mois dans quatre pays africains a déjà commencé. 

Si l’efficacité de ce vaccin se confirmait, il entraînerait une diminution drastique de la mortalité liée à cette maladie parasitaire.

Adrian Hill, co-auteur de l’étude prépubliée par la revue The Lancet et directeur du Jenner Institute, a déclaré : "Notre espoir est de passer de 400.000 décès à quelques dizaines de milliers en cinq ans, ce qui serait absolument fantastique".

Le R21/Matrix-M signerait alors la fin d’une course au vaccin antipaludique qui dure... depuis près d’un siècle.

Plus d'information :

Quizz sur cet article : Le paludisme est une maladie d’origine :

Tag : paludisme, paludisme vaccin, vaccin paludisme, vaccin contre le paludisme, vaccin contre le paludisme oms, vaccin contre le paludisme 2021, paludisme traitement, vaccin antipaludique, vaccin r21 matrix m, vaccination , vaccin, paludisme, R21, parasites, adjuvant, protéine, antipaludique, moustiques, Fléau, université d'Oxford, maladie infectieuse, parasite, essais cliniques, II, Burkina Faso, MIS, Santé, mortalité, maladie parasitaire, Adrian, The Lancet, recombinante, parasitose, vaccination, Afrique, genre, Maladie, Espèce, Anopheles, courant, plasmodium falciparum, antipaludiques, Grande-Bretagne, espoirs, burkinabés, fantastique,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis