Dyslexie : Une Récente Découverte Pourrait Déboucher Sur De Nouveaux Traitements

Dyslexie : une récente découverte pourrait déboucher sur de nouveaux traitements

Selon une étude publiée par deux physiciens français dans le très prestigieux journal de la Royal Society, la cause de la dyslexie pourrait se nicher au fond des yeux des patients. Ce trouble qui touche 10% des enfants pourrait en effet être lié à la forme des récepteurs de la lumière dans chaque oeil. Cette découverte étonnante pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements. Explications.

Une cause anatomique

Albert Le Floch et Guy Ropars sont deux physiciens de l'université Rennes 1 qui font la une de l'actualité en raison d'une étonnante découverte.

Même s'ils ne sont pas médecins, ces chercheurs français pensent avoir trouvé une cause anatomique potentielle de la dyslexie.

Ce trouble de la lecture et de l'écriture pourrait, selon eux, s'expliquer par la forme de minuscules récepteurs dans les yeux des patients.

Plus précisément, la difficulté à différencier les lettres en miroir (comme p et q ou le b et le d par exemple) serait liée à une symétrie trop parfaite des taches de Maxwell.

Chez les personnes qui ne sont pas atteintes par ce trouble, ces récepteurs de la lumière n'ont pas la même forme d'un oeil à l'autre : ils sont asymétriques. Cela aide le cerveau à choisir le signal envoyé par l'un des deux yeux (l'oeil dominant) pour ensuite créer l'image que voit la personne. 

En revanche, chez les personnes dyslexiques, ces taches sont symétriques dans les deux yeux. Cela pourrait être une source de confusion pour le cerveau, qui créerait des "images-miroirs" et ne réussirait plus à choisir entre des lettres ou des symboles qui se ressemblent. 

Un diagnostic facilité

Peut-être vous demandez-vous en quoi cette découverte est intéressante...

Si ces deux chercheurs ont effectivement trouvé la cause de la dyslexie au fond des yeux des patients, cette avancée scientifique pourrait avoir des conséquences directes sur le diagnostic et le traitement de ce trouble.

"Nos observations nous permettent de penser que nous avons trouvé une cause potentielle de la dyslexie", explique Guy Ropars, l'un des auteurs de l'étude. "Pour les enfants et pour les adultes, l'asymétrie offre une nouvelle méthode de diagnostic relativement simple" ajoute-t-il.  

De nouvelles pistes pour les traitements

Albert Le Floch et Guy Ropars sont parvenus à ces conclusions en comparant deux groupes d'étudiants, l'un composé de 30 jeunes dyslexiques et l'autre de 30 non-dyslexiques.

Mais ils ne se sont pas arrêtés là : ils ont aussi mis au point une sorte de lampe de lecture capable de corriger les effets de la dyslexie !

"L'existence des délais entre l'image primaire et l'image miroir dans les hémisphères opposés -de l'ordre de 10 millisecondes- nous a permis de mettre au point une méthode pour effacer l'image miroir qui gêne tant les dyslexiques", explique Guy Ropars.

Ce dispositif est une sorte de lampe stroboscopique à LED qui facilite la lecture en "trompant" le cerveau.

Elle flashe à une fréquence invisible à l'œil nu, mais calée sur le délai de quelques millisecondes entre l'image primaire et l'image-miroir.

Et cette invention semble fonctionner : certains des étudiants dyslexiques participant à cette étude l'ont même surnommée la "lampe magique" !

Selon le chercheur : "Il existe d'autres possibilités de traitement pour contrecarrer la trop grande symétrie, en utilisant la plasticité du cerveau. Elles pourront probablement être adaptées par des médecins".

L'Association nationale des associations de parents d'enfants dyslexiques (Anapedys) a appelé à interpréter les conclusions de cette étude avec prudence.

Si son efficacité est confirmée, cette invention pourrait faciliter la vie des quelque 700 millions de personnes dyslexiques dans le monde. 

Pour rappel, ce trouble affecte 6 millions de Français et touche environ 10% des enfants, en entraînant des difficultés d'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

Plus d'information :

Tag : dyslexie, dyslexie remède, dyslexie traitement, dyslexie découverte, albert le floch, guy ropars, dyslexie causes, dyslexie taches de maxwell, dyslexie yeux, taches de maxwell



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis