Les Marées : Présentation Et Explication Du Phénomène

Les marées : présentation et explication du phénomène

Phénomène facilement observable sur les côtes françaises, les marées sont dues à l'attraction de la lune et du soleil sur les mers et les océans. Nous vous proposons de découvrir plus en détail les causes et les caractéristiques de ces variations du niveau de la mer.

Présentation

Le terme de "marée" désigne le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant (reflux ou jusant) des eaux des mers et des océans.

Les marées sont le résultat visible de l'attraction de la Lune et du Soleil sur les mers et les océans de notre planète.

Cette attraction gravitationnelle a une intensité variable en fonction de la position du Soleil et de la Lune par rapport à la Terre.

A noter : lorsque la Terre et ces deux astres sont sensiblement dans le même axe, c'est-à-dire lors de la pleine Lune et de la nouvelle Lune, la Lune et le Soleil agissent de concert et les marées sont de plus grande amplitude.

Le phénomène des marées

Le phénomène des marées est dû à la déformation de la surface des océans sous l’effet combiné de l’attraction gravitationnelle de la Lune et du Soleil.

Le Soleil a une masse beaucoup plus importante que la Lune mais il est beaucoup plus éloigné de la Terre, de telle sorte que sa force d’attraction est environ la moitié de celle de la Lune.
Les autres corps célestes de notre système solaire sont trop éloignés pour avoir une influence sur les mers et les océans.

L’attraction combinée de la Lune et du Soleil peut être perturbée et même contrariée par d'autres phénomènes physiques comme l'inertie des masses d'eau, la forme des côtes, les courants marins, la profondeur des mers ou encore le sens du vent local.

A noter : du fait de l'inertie des océans, il s'écoule entre 1 et 5 jours avant qu’une variation de l'attraction fasse effet sur la force de la marée. Sur les côtes françaises, les marées les plus fortes ont lieu 36 heures après les conjonctions ou oppositions de la Lune et du Soleil.

Le calendrier des marées

La marée est un phénomène qui se prête très bien à la prédiction. Elle est en effet constituée d'harmoniques très précises.

Pour prédire la marée, on utilise la méthode de la décomposition harmonique. A partir de l'amplitude et des principales composantes de marée dans un lieu donné, il est possible de reconstruire très précisément le signal de marée à n'importe quel instant du passé ou du futur.

Selon l'endroit, le cycle du flux et du reflux peut avoir lieu une fois ou deux fois par jour. L'alternance de la pleine mer et de la basse mer deux fois par jour est causée par la rotation de la Terre sur elle-même (et non par la rotation de la Lune autour de la Terre).

Les marées les plus faibles de l'année se produisent normalement aux solstices d'hiver et d'été, et les plus fortes aux équinoxes.

A noter : les plus fortes marées de France (jusqu'à 14 mètres de marnage) se produisent dans la baie du Mont Saint Michel où l’on a coutume de dire que "la mer monte à la vitesse d'un cheval au galop". Dans l'archipel normand des îles Chausey on peut dénombrer 365 îlots à marée basse contre environ 52 îles à marée haute.

Le vocabulaire des marées

Parler de "marée haute" et "marée basse" est un abus de langage puisque la marée désigne le mouvement des eaux. Les termes appropriés sont basse mer et haute mer, ainsi que "étale de basse mer" et "étale de haute mer".

Le marnage correspond à la différence de hauteur d'eau entre le niveau de la pleine mer et celui de la basse mer.
La zone alternativement couverte et découverte par la mer est appelée l'estran ou zone de marnage. On parle aussi de "zone de balancement des marées" ou de "zone intertidale".

L'amplitude de la marée est la différence de hauteur à mi-marée.

Le coefficient de marée, qui varie de 20 à 120, indique la force de la marée.
Les Grandes marées ou marées de vives-eaux correspondent à des coefficients de marée supérieurs à 70. A l’inverse, les marées les plus faibles sont appelées marées de mortes-eaux

A noter : aux mouvements de la marée se superposent des variations de hauteur d'eau d'origine météorologique : les surcotes et décotes.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.shom.fr/fr_page/fr_act_oceano/maree/maree_f.htm

Tag : marées, marée, phénomène des marées, calendrier des marées, prévision des marées



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis