Le Petit Echo De La Mode : Le Premier Magazine Féminin

Le Petit Echo de la Mode : le premier magazine féminin

Le Petit Echo de la Mode, qui a été créé en 1880, a marqué la naissance des magazines féminins en France. Ce titre qui s’adressait aux mères de famille a été lu par des générations de femmes.

Présentation

Le Petit Echo de la Mode a été l’un des titres les plus lus de la presse française.
Ce magazine féminin hebdomadaire a battu des records de longévité puisqu’il a été fondé en 1880 par Charles de Penanster et a continué de paraître jusqu’en 1983.

Ce journal féminin et familial, célèbre notamment pour ses patrons de couture, a marqué la naissance d'une nouvelle forme de presse.
Il a aussi été à l’origine d’un véritable empire de presse.

Un succès immédiat

Dès son lancement, en août 1880, le Petit Echo de la Mode est un succès.
Son fondateur, Charles Huon de Penanster, aidé de son épouse Claire Le Roux et de son ami et associé Emmanuel Ferré, lance une formule inédite qui s’adresse aux mères de famille.

Le tirage du magazine passe de 5.000 à 100.000 exemplaires en 1887, après l'insertion d'un roman-feuilleton imprimé sur des pages détachables.
En 1893, l’ajout d'un patron gratuit fait monter le tirage à plus de 200.000 exemplaires.
Dès 1900, ce titre atteint un tirage de 300.000 exemplaires.

L’âge d’or du magazine

Après la Libération, le magazine connaît une progression fulgurante : Le Petit Echo de la Mode, redevenu un hebdomadaire en 1947, passe de 1.200.000 exemplaires à 1.500.000 exemplaires à l'automne 1950.

En 1955, "Le Petit Echo de la Mode" raccourcit son titre en "Echo de la Mode". Son tirage est alors l'un des plus importants de la presse française.

Il doit son succès à son caractère pratique destiné à aider les mères de famille dans leur vie quotidienne mais aussi à des rubriques inédites (courrier du cœur, éducation des enfants, loisirs, aménagement de la maison).

A l'Echo de la Mode, qui était la publication phare du groupe, les Editions de Montsouris ont ajouté successivement d'autres publications périodiques, telles que Rustica, Mon Ouvrage Madame, Lisette ou 4 saisons, ainsi que des almanachs, des collections de librairie et un important service d'édition de patrons de couture.
La Société des Editions de Montsouris devint même la Première productrice de patrons de couture de France.

Déclin et héritage du magazine

L’Echo de la Mode a amorcé son déclin à partir des années 1970, avant de disparaître en 1983.

L’imprimerie de Châtelaudren dans les Côtes-d'Armor, qui avait été bâtie en 1922 pour les Editions de Montsouris, est le seul vestige de l’empire de presse créé grâce au Petit Echo de la Mode.

Témoin d’une aventure éditoriale centenaire, ce lieu est aujourd’hui le dépositaire de la mémoire de ce magazine, dont les anciens numéros permettent de retracer un siècle d’évolution des modes et des mœurs.

Plus d'information :

Tag : Petit Echo de la Mode, premier magazine féminin, histoire Petit Echo de la Mode, Echo de la Mode



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis