Photos HDR
 

Le Clavier : Histoire Et évolutions

Le clavier : histoire et évolutions

Un clavier d'ordinateur est un périphérique d'entrée qui permet de saisir des caractères mais aussi de communiquer des instructions à l'ordinateur. Nous vous proposons de découvrir les différents types de claviers et leur histoire.

L’invention du clavier informatique

Les premiers claviers d’ordinateurs ont été mis au point au début des années 1960, sur le modèle des claviers de machines à écrire dont les utilisateurs avaient l’habitude.

A la fin des années 1970, les claviers ont été systématiquement personnalisés en fonction des pays. Aujourd’hui encore, un clavier d’ordinateur peut présenter différentes dispositions de touches selon le pays et la langue.

Configuration des claviers

La configuration de la plupart des claviers informatiques est régie par la norme ISO 9995.
Cette norme a été définie en 1985 au sein de l'Organisation internationale de normalisation par une équipe de spécialistes sous la direction d'Yves Neuville.

Bien que le nombre de touches et leur disposition dépendent du pays ou de la langue utilisée, les claviers comportent toujours un peu plus de 100 touches (102, voire 105 avec l'adjonction des trois touches Windows).
Les chiffres de 1 à 9 se trouvent toujours sur la rangée supérieure.

Par ailleurs, le clavier a fait l’objet d’ajouts successifs tels que le pavé numérique, les touches de fonctions et les touches multimédias.

Les différents types de claviers

Les différents types de claviers se distinguent les uns des autres par des particularités nationales (caractères nationaux) et des particularités techniques (touches muettes).

Il existe de nombreuses dispositions de touches différentes, qui sont principalement dues à la diversité des langues dans le monde. Chaque utilisateur peut ainsi travailler avec un clavier adapté à sa langue pour plus d’aisance et de rapidité.

Ces dispositions de touches sont :
- le clavier AZERTY, utilisé dans certains pays francophones (France et Belgique)
- le clavier QWERTY, conçu pour l'anglais, une langue s'écrivant sans accents
- le clavier QWERTZ.

A noter : ces différents claviers tirent leur nom de la disposition des six premières lettres de la Première rangée de touches alphabétiques.
Pour chacune de ces dispositions, il existe également des variantes nationales : l'AZERTY français n'est pas le même que l'AZERTY belge, et le QWERTZ allemand n'est pas le même que le QWERTZ suisse.

Le clavier DVORAK a été inventé par August Dvorak, un professeur à l'université de Washington, en 1936.
La disposition des touches a été pensée pour être plus efficace : toutes les voyelles de l'alphabet et les cinq consonnes les plus utilisées se trouvent sur la ligne centrale et les lettres les plus fréquentes sont placées au centre du clavier.

Origines des dispositions QWERTY et AZERTY

Le clavier QWERTY a été inventé en 1868 par Christopher Latham Sholes et a équipé la Première machine à écrire produite massivement par l'entreprise Remington à partir de 1873.

A l’origine, la disposition des touches a été conçue afin d’empêcher les tiges des machines à écrire de l'époque de se croiser et de se coincer.
Les paires de lettres les plus utilisées dans la langue anglaise sont ainsi réparties de manière à être les plus éloignées possibles.

La légende veut également que la disposition de la Première ligne "Qwerty" ait été choisie afin que toutes les touches nécessaires à l'écriture du mot "typewriter" ("machine à écrire" en anglais) s'y trouvent.

Le clavier AZERTY, dont l’invention remonte aussi au XIXème siècle, est une adaptation pour la Langue française de la disposition QWERTY.

Avis

  • TRES INTERSSANT

    25 juin 2014

  • je veut recevoir toute les info sur mon face

    24 octobre 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis