L'ubérisation : Définition Et Conséquences

L'ubérisation : définition et conséquences

Les entreprises classiques sont de plus en plus concurrencées par des services moins chers proposés sur Internet. Ce phénomène est appelé "ubérisation", en référence à Uber, une société qui proposait de mettre en relation chauffeurs et clients via une application mobile. Mais en quoi consiste exactement l'ubérisation et quelles sont ses conséquences sur l'économie ?

D'où vient ce mot ?

C'est Maurice Lévy, le patron de Publicis, qui a parlé le premier d'ubérisation de notre société.

Fin 2014, dans un entretien accordé au Financial Times il faisait part de l'inquiétude de ses clients en affirmant : "Tout le monde craint de se faire ubériser".

L'expression a immédiatement été reprise partout pour désigner la concurrence des services moins chers venus d'Internet.

De quoi s'agit-il ?

Avec la création de ce mot, la société Uber qui proposait de mettre en relation chauffeurs et clients via une application mobile est devenue le symbole d'une nouvelle économie affranchie des règles du business traditionnel.

Cette société avait notamment créé un service appelé Uberpop (aujourd'hui interdit en France) qui permettait à tout propriétaire d'une voiture de transporter des personnes moyennant finance.

Cette initiative avait bien sûr soulevé un tollé chez les chauffeurs professionnels soumis à des taxes et des règles strictes.

Cet exemple illustre bien les caractéristiques et les risques de l'ubérisation : proposer des services simples à prix cassés, au risque de concurrencer de façon déloyale, voire de faire disparaître les autres acteurs du secteur.

Quel est le problème ?

Depuis l'affaire Uberpop dans le domaine du transport de personnes, d'autres secteurs craignent de disparaître, sous l'effet de l'ubérisation de leur métier.

C'est par exemple le cas des boutiques de prêt-à-porter concurrencées par les sites de déstockage ou des hôteliers qui doivent faire face à la concurrence d'Airbnb. Ce site créé par deux Américains en 2008 permet aux particuliers de louer une chambre inoccupée ou un logement à des vacanciers.

Le site de covoiturage Blablacar, présent dans 19 pays, rencontre un tel succès qu'il a obligé la SNCF à proposer elle aussi un service de covoiturage !

Quant au site Seloger.com, il rafle les annonces immobilières au grand dam des agences traditionnelles...

Aucun secteur ne semble à l'abri du phénomène car on trouve désormais toutes sortes de services sur Internet : location de voitures, vente de repas à prix cassés, coiffure à domicile et même du crowdfunding (un financement participatif qui concurrence les banques).

L'ère du numérique change la donne et le rapport de force entre des start-up innovantes et les acteurs traditionnels d'un secteur.

La riposte s'organise mais, dans ce nouvel environnement plus concurrentiel, les entreprises traditionnelles doivent réagir vite... ou mourir.

Plus d'information :

Tag : ubérisation, ubérisation définition, ubérisation definition, ubérisation économie, uber, uberpop, uberisation, services sur internet, concurrence internet, start up, économie numérique

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis