Qu'est-ce Que Le Second Marché ?

Qu'est-ce que le second marché ?

Le second marché est un marché financier dédié à la cotation des entreprises françaises de taille moyenne. Il a été crée en janvier 1983 afin de faciliter l’accès aux petites et moyennes entreprises (PME et PMI). Nous vous proposons de découvrir les caractéristiques de ce marché.

Organisation du marché français

En France, le marché des actions s’organise en plusieurs subdivisions.

On distingue ainsi :
- le marché officiel (ou cote officielle) aussi appelé "premier marché"
- le second marché
- le nouveau marché
- le marché hors cote.

Alors que le premier marché est réservé aux entreprises de grande taille qui ont les volumes cotés en circulation les plus importants, le Second Marché est destiné à accueillir les entreprises de taille moyenne, qui ne peuvent pas satisfaire aux conditions d'entrée à la cote officielle.

Histoire de sa création

Le second marché a été ouvert en janvier 1983 afin de recevoir des entreprises de taille modeste mais dont les perspectives sont attrayantes.
Ce marché n’est pas une particularité de la Bourse de paris car des structures semblables avaient été mises en place auparavant aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Sa création avait pour objectif de permettre un accès plus facile aux petites et moyennes entreprises françaises, c’est-à-dire aux PME et PMI.

L’ouverture de ce marché a été un phénomène marquant car elle a entraîné une modification radicale du comportement financier des entreprises à l’égard des fonds propres et de l’appel public à l’épargne.

Caractéristiques du second marché

Le second marché présente un échantillon ouvert : le nombre de valeurs peut varier afin de s'adapter aux évolutions du marché.

Les opérations s'y effectuent au comptant et le nombre de transactions y est moins important que sur la cote officielle.

Pendant les trois premières années de la cotation, le CBV (conseil des bourses de valeurs) a le pouvoir de décider du maintien ou de la radiation du titre sur ce marché.
Après trois ans sur ce marché, une société peut demander son transfert à la cote officielle.

Conditions d’admission

Le second marché se caractérise également par des conditions d’admission moins strictes que sur le Marché Officiel. Beaucoup moins de formalités sont demandées aux entreprises, ce qui permet de réduire les coûts liés à l’introduction.

Les entreprises qui souhaitent s'introduire sur ce marché doivent émettre des actions pour seulement 10% de leur capital et présenter 2 années de comptes certifiés.
En revanche, les obligations d’information sont réduites : l’élaboration d’une note d’information visée par la Cob (Commission des Opérations en Bourse) n’est pas obligatoire.

Plus d'information :

Tag : second marché, histoire second marché, définition second marché, introduction second marché



Avis

  • Notons que c?est la raison pour laquelle les entreprises favorisent leurs actionnaires, au détriment des salariés. Conséquence une entreprise n?est jaugée qu?à sa valeur boursière. Exit, les salariés, les infrastructures et matériels de production. Ce qui explique entre autre pourquoi sous le vocable de compétitivité, on tend à licencier ou délocaliser.

    22 janvier 2016

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis