Smartphone Et Environnement : Comment Limiter Les Dégâts ?

Smartphone et environnement : comment limiter les dégâts ?

Alors que l'iPhone vient de fêter ses dix ans, une enquête de l'Agence française de l'environnement (Ademe) et l'ONG France Nature Environnement (FNE) alerte les consommateurs sur l'impact de leurs smartphones sur l'environnement. Entre l'extraction des minerais qui le composent et l'électricité consommée à l'usage, le smartphone est loin d'être écologique. Heureusement, il est possible de les dégâts sur l'environnement en adoptant quelques écogestes simples. Explications.

Un objet polluant à fabriquer

Depuis la sortie du tout premier iPhone en 2007, sept milliards de smartphones ont été vendus dans le monde.

Le smartphone est devenu un assistant incontournable pour la plupart d'entre nous et nous serions bien en peine de nous en passer...

De plus, les ventes de smartphones continuent de croître : entre 2013 et 2016, elles auraient même augmenté de 50%, passant de 1 milliard à près d'1,5 milliard !

Or, nos téléphones intelligents ne sont pas des appareils anodins et leur fabrication a un impact considérable sur l'environnement.

L'extraction des matières premières, la fabrication des composants et le transport sont particulièrement polluants et sources de gaz à effet de serre.

Non seulement ces appareils sont fabriqués dans des conditions de travail déplorables, mais l'extraction minière que leur fabrication nécessite est source de conflits.

En effet, sur les 70 matériaux nécessaires à la fabrication d'un smartphone, on compte environ 50 métaux dont certains sont très rares.

Et les progrès techniques ne riment pas avec progrès écologiques : au contraire, l'impact de chaque téléphone sur l'environnement s'accentue quand la taille de l'écran augmente ou que la définition de l'appareil photo s'améliore...

Des appareils insuffisamment recyclés

Comme si ce constat ne suffisait pas, une récente étude de l'Agence française de l'environnement (Ademe) et de l'ONG France Nature Environnement (FNE) souligne que les smartphones sont renouvelés trop souvent et pas assez recyclés.

Selon cette étude, les Français changent de portable en moyenne tous les 2 ans, mais dans 88% de ces renouvellements, les appareils sont encore en parfait état de marche.

L'enquête pointe du doigt le fait que "dans la plupart des cas, les smartphones ne sont pas conçus pour être robustes et réparables, ni compatibles et évolutifs dans le temps".

Pour contrer cette obsolescence programmée des téléphones, c'est aux consommateurs d'être vigilants au moment de l'achat !

Il est vivement recommandé se renseigner sur les caractéristiques du téléphone, notamment sur la possibilité de le démonter pour changer la batterie et sur la durée de disponibilité des pièces détachées.

En ce qui concerne le recyclage, il y a aussi des progrès à faire car, actuellement, seuls 15% des téléphones en fin d'usage sont collectés.

L'Ademe estime qu'au moins 30 millions de téléphones portables dorment dans nos tiroirs, alors que nous pourrions en faire profiter quelqu'un d'autre, les revendre ou les recycler.

Nous devrions aussi prendre l'habitude de rapporter les vieux modèles en magasin, car les vendeurs ont obligation de reprendre ces anciens appareils.

Ils sont alors reconditionnés ou recyclés, selon leur état, ce qui limite leur impact sur l'environnement.

5 conseils à retenir

Pour nous aider à prolonger la durée de vie de nos téléphones, l'Ademe a publié une infographie très instructive :



Copyright : Ademe


Afin de réduire l'impact environnemental de votre smartphone, retenez les 5 conseils suivants :

1- achetez utile
Ne vous ruez pas sur la première promotion qui passe ni sur le dernier smartphone sorti si vous n'en n'avez pas vraiment l'utilité.

2- achetez durable
Optez de préférence pour un téléphone reconditionné plutôt qu'un téléphone neuf : vous ferez des économies tout en faisant un geste pour l'environnement !

3- faites durer votre téléphone
Pour qu'il dure plus longtemps, protégez votre smartphone avec une housse ou une coque. Protégez aussi sa batterie en évitant de le décharger totalement ou de le laisser charger toute une nuit.

4- faites-le réparer
Votre téléphone est en panne ? Ne vous précipitez pas pour en acheter un autre ! Faites jouer la garantie si elle est encore valable (deux ans après l'achat) ou allez chez un réparateur pour savoir si votre smartphone peut être réparé

5- recyclez-le
Quand vous changez de modèle, essayez de donner une seconde vie à l'ancien. Vous pouvez le revendre, le donner à quelqu'un de votre entourage ou le déposer dans une borne spéciale pour qu'il soit recyclé.
Ne le laissez pas croupir au fond d'un tiroir, il peut encore servir !

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.fne.asso.fr/communiques/les-smartphones-des-t%C3%A9l%C3%A9phones-pas-si-%C2%AB-smart-%C2%BB-pour-l%E2%80%99environnement

Tag : smartphone et environnement, smartphone empreinte écologique, smartphone recyclage, recycler smartphone, réparer smartphone, ademe, france nature environnement, impact environnement smartphone



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis