Lucky Luke, Le Plus Célèbre Cow-boy De La Bande Dessinée

Lucky Luke, dont les aventures ont été portées avec plus ou moins de succès au cinéma et à la télévision, est l’un des personnages les plus marquants de l’histoire de la bande dessinée. Voici une présentation du célèbre cow-boy et quelques anecdotes sur l’univers des albums.

Présentation

Le personnage de bande dessinée Lucky Luke a été créé par le dessinateur et scénariste belge Morris (de son vrai nom Maurice de Bévère) en 1946.
Il est apparu pour la Première fois dans une aventure intitulée Arizona 1880 qui est parue dans L'Almanach Spirou des éditions Dupuis.

Avant de paraître sous forme d'albums, les aventures du célèbre cow-boy ont été diffusées dans Spirou, jusqu’en 1968 puis par Pilote de 1967 à 1973.
La série a connu son apogée grâce à la collaboration de Morris avec le scénariste René Goscinny entre 1957 et 1977.

Les albums de Lucky Luke

Morris a été l’un des rares auteurs de bande dessinée à s'être entièrement consacré à un seul héros.
À la mort de Goscinny, il a travaillé avec d'autres scénaristes comme Xavier Fauche, Bob de Groot, Jean Léturgie, Hartog van Banda, Vicq et Guy Vidal pour les albums ultérieurs.

Au total 72 albums des aventures de Lucky Luke ont été édités chez Dupuis, puis chez Dargaud.
Les éditions Dargaud ont beaucoup investi dans la promotion de cette série, faisant de ce personnage le troisième plus gros succès d'édition de l'époque, après Tintin et Astérix le Gaulois.

A poor lonesome cow-boy

Lucky Luke, dont le nom signifie littéralement "Luc le chanceux" est surtout connu comme "l'homme qui tire plus vite que son ombre", comme le rappelle le dessin figurant au verso des albums.

Ce personnage, dont le costume est resté immuable (chapeau blanc, foulard rouge, chemise jaune, gilet noir, jeans, bottes, ceinturon et colt) a troqué sa cigarette contre un brin d'herbe depuis 1983 pour donner l'exemple à ses jeunes lecteurs.

Il a pour devise "I'm a poor lonesome cow-boy and a long far way from home" et pour compagnons son cheval Jolly Jumper et le chien Rantanplan.

Anecdotes

Le revolver de Lucky Luke a la particularité d'avoir 7 balles au lieu de 6 dans son barillet.
Sa devise a été mise en musique par le jazzman Claude Bolling.

Rantanplan, réputé pour être le chien le plus stupide de l'Est et de l'Ouest, est apparu dans les aventures du cow-boy mais possède aussi sa propre série (également signée Morris) depuis 1987.

Dans les premiers albums, Jolly Jumper n'était qu'un cheval et ne parlait pas.
C’est grâce à René Goscinny qu’il a acquis sa personnalité de cheval malin sachant jouer aux échecs et aux dés.

Au cours de ses aventures, Lucky Luke croise tous les personnages mythiques du Far West, à commencer par les quatre frères Dalton qui seront ensuite caricaturés sous les traits des cousins Dalton.
Il rencontre notamment Jesse James, Mark Twain, Billy the Kid, Calamity Jane et même Sarah Bernhardt.
Cependant quelques personnalités contemporaines apparaissent dans certains albums, par exemple Louis de Funès et Patrick Préjean ou encore Serge Gainsbourg.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.bangbangluckyluke.com/

Tag : Lucky Luke, albums Lucky Luke, Morris, Goscinny, Rantanplan, Jolly Jumper



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis