Photos HDR
 

Hergé

Georges Prosper Remi, plus connu sous le pseudonyme <b>Hergé</b>, est né le 22 mai 1907. Alors que l’on célèbre le centenaire de sa naissance et que l’auteur de bande dessinée belge nous a quitté depuis le 3 mars 1983, le héros qui l’a rendu célèbre, Tintin, est plus que jamais vivant dans le cœur de millions de lecteurs. Nous vous proposons de retracer la vie et la carrière du père du reporter et de son fidèle fox-terrier.

Présentation

Georges Prosper Remi a pris dès l’âge de 17 ans le pseudonyme Hergé (qui est l'acronyme de ses initiales inversées : R.G) pour signer ses dessins.
C’est dans le journal scout de son collège Jamais assez que ses dessins paraissent pour la Première fois, puis dans Le Boy-Scout belge, le mensuel des scouts de Belgique, en 1923.

Ses débuts au journal Le Vingtième Siècle

En 1925, Hergé obtient un poste d’employé au service des abonnements au journal catholique Le Vingtième Siècle.
Il continue de dessiner pour Le Boy-Scout belge pour lequel il crée en 1926 Totor, CP des Hannetons.
Après une tentative avortée de suivre des cours de dessin à l'école Saint-Luc, il choisira tout au long de sa carrière de se former en autodidacte.

La naissance de Tintin

En 1928, de retour de son service militaire, Hergé est nommé rédacteur en chef du Petit Vingtième, le supplément jeunesse du Vingtième Siècle, dont le premier numéro sort le 1er novembre.
C’est dans le numéro onze du Petit Vingtième que paraît, le 10 janvier 1929, premier épisode de Tintin au pays des Soviets, qui marque le début des Aventures de Tintin et Milou.

Les premières aventures de Tintin

Le 23 janvier 1930, Quick et Flupke, les deux garnements de Bruxelles, font leur Première apparition dans l’univers d’Hergé.
Parallèlement, Tintin commence à se faire connaître avec Tintin au Congo, puis Tintin en Amérique, un album pour lequel l’auteur commence à se documenter sur l'histoire des Peaux-Rouges.
En 1934, Casterman succède aux éditions du Petit Vingtième comme éditeur des albums de Tintin.

Enrichissement de l’univers de Tintin

Après les Cigares du pharaon, Hergé a le projet d’envoyer son héros en Chine.
Sur les conseils d’un jeune chinois, Tchang Tchong-jen, l’auteur commence à se documenter sérieusement sur les pays que visite Tintin.
Le Lotus bleu présente ainsi un scénario plus solide que les albums précédents et ne se contente pas de refléter la mentalité de l’époque et du milieu de l’auteur comme les toutes premières aventures de Tintin.

Suite des Aventures de Tintin

En 1935, l'hebdomadaire français Cœurs Vaillants commande à Hergé une nouvelle série : Jo, Zette et Jocko.
Entre 1935 et 1940, paraissent successivement : L'Oreille cassée (1935), L'Île noire (1937), après un voyage de l’auteur en Grande-Bretagne, Le Sceptre d'Ottokar (1938), Tintin au pays de l'or noir, commencé en 1939 puis interrompu par la mobilisation de Georges Remi et par l'invasion de la Belgique par les Allemands.

Pendant la guerre

À partir de 1940, Hergé travaille pour le quotidien belge Le Soir, alors contrôlé par l'occupant.
A cause de la pénurie de papier, les aventures de Tintin, qui paraissaient d’abord dans la double page du Soir Jeunesse, sont réduites aux minuscules strips quotidiens du Soir. Les Editions Casterman réduisent le nombre de pages des albums de 130 planches environ au cadre rigide des 62 pages.
C’est sous cette forme que paraissent Le Crabe aux Pinces d'Or, marqué par l'apparition du capitaine Haddock, L'Étoile Mystérieuse, Le Secret de la Licorne, Le Trésor de Rackham le Rouge où apparaît le professeur Tournesol, et Les 7 Boules de Cristal
A partir de 1943, Hergé refond ses anciens albums (en couleurs et en 62 pages) avec l’aide d’Edgar P. Jacobs, le futur créateur de Blake et Mortimer.

Le phénomène Tintin

C’est avec l'hebdomadaire Tintin, dont le premier numéro paraît le 26 septembre 1946 qu’Hergé devient vraiment célèbre.
Les aventures de Tintin se poursuivent avec Le Temple du Soleil, Au pays de l'or noir, Objectif Lune, On a marché sur la Lune.
L’auteur fonde en 1950 les Studios Hergé.
Suivent les albums L'Affaire Tournesol et Coke en stock.
Tintin devient un succès mondial : ses aventures sont traduites en un nombre toujours plus grand de langues, avant d’être adaptées au cinéma sous forme de films (Tintin et le mystère de la Toison d'or en 1960, Tintin et les oranges bleues en 1964), puis de dessins animés.
La parution des albums de BD s'espace de plus en plus : Les Bijoux de la Castafiore (1963), Vol 714 pour Sydney (1968) et Tintin et les Picaros (1976).

Récompenses

Hergé a reçu en 1973 le Grand Prix Saint-Michel et la médaille de vermeil de la Ville d'Angoulême en 1977.
En 1978, il est promu au grade d'officier de l'Ordre de la Couronne, à Bruxelles.
Tintin et l'Alph-Art, la dernière aventure du reporter, paraît sous sa forme inachevée en 1986. Une seconde version comportant des planches inédites a ensuite été publiée en 2004.
Avec plus de 180 millions d'albums vendus en 45 langues, Tintin s’est élevé au rang de véritable phénomène et a assuré pour longtemps la notoriété de son créateur.

Plus d'information :

Tag : Hergé, Georges Rémi, Tintin

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis