Les Sièges Auto

Chaque année un millier d’enfants meurent ou sont gravement blessés en voiture. La France reste l’un des pays où les accidents de la route sont les plus graves dans la tranche d’âge de 0 à 5 ans. Depuis le 1er janvier 1992, il est obligatoire d’attacher les enfants de moins de 10 ans lors de tout trajet automobile. Puisqu’ils ne peuvent être maintenus par une ceinture de sécurité, les enfants doivent être retenus par des dispositifs spécifiques, les sièges auto.

Les différents types de sièges auto

Les enfants de moins de 10 ans doivent voyager dans un siège adapté à leur poids, leur âge et leur morphologie. Selon le poids de l’enfant, la norme européenne distingue les groupes 0, 0+, 1, 2 et 3.

Groupe 0 : de la naissance à 10 kg

Groupe 0+ : de la naissance à 13 kg

Groupe 1 : de 9 à 18 kg

Groupe 2 : de 15 à 25 kg

Groupe 3 : de 22 à 36 kg

L’utilisation des sièges auto

Les sièges auto du groupe 0 sont placés dos à la route, à l’avant ou à l’arrière du véhicule. L’installation dos à la route est obligatoire jusqu’à ce que l’enfant pèse plus de 9 kg, car cette disposition offre une protection maximale en cas de choc frontal. Si vous placez le siège à l’avant, n’oubliez pas de désactiver l’airbag.

Pour les nourrissons, on peut opter pour le lit nacelle que l’on dispose parallèlement au dossier de la banquette arrière et que l’on fixe au point d’ancrage des ceintures de sécurité.

Les sièges du groupe 1, dotés d’un harnais ou d’une tablette de protection, ainsi que les sièges des groupes 2 et 3, se placent face à la route.

Homologation des sièges auto

Les lits nacelles, sièges et rehausseurs doivent avoir reçu un visa d’homologation qui garantit à l’acheteur que ces équipements répondent aux normes de sécurité édictées par la réglementation européenne. Une étiquette atteste que le fabricant a obtenu cette homologation.

L’homologation des sièges auto pourrait être encore améliorée. En effet, le test de choc latéral n’est pas encore obligatoire dans l’homologation des sièges enfants.

Dans l’Union Européenne, un siège certifié par un des Etats membres l’est pour tous les autres. Or, comme tous les pays n’ont pas le même degré d’exigence en matière de sécurité, il convient de rester vigilant.

Comment lire l’étiquette des sièges auto ?

L’indication « universel » signifie que l’équipement est utilisable dans tous les véhicules.

Il est aussi précisé à quelle gamme de poids de l’enfant le siège auto est destiné, par exemple de 9 à 18 kg ou de 15 à 36 kg.

La lettre E entourée d’un cercle signifie que le produit est conforme à la norme européenne. Le chiffre qui accompagne cette lettre indique le pays ayant délivré l’homologation (chiffre 2 pour la France).

Le choix d’un siège auto

C’est un domaine où l’achat ne doit pas être précipité ou motivé par les offres promotionnelles. Il est bon de tester le dispositif pour évaluer sa commodité et son confort pour l’enfant, sans oublier que les sièges auto sont avant tout des équipements de sécurité qui n’ont aucune raison d’être s’ils ne protègent pas convenablement votre enfant.

Des recommandations du constructeur de votre véhicule sont obligatoires depuis octobre 2002 et figurent dans le manuel d’utilisation de toutes les voitures neuves.

L’installation des sièges auto

Il ne faut pas attendre le dernier moment pour installer ce type d’équipement : au contraire, il faut prévoir le temps nécessaire pour suivre scrupuleusement les indications du fabricant. La précipitation augmente le risque de mauvaise installation.

Des dispositifs de fixation Isofix équipent certains véhicules et assurent une plus grande sécurité car ils facilitent la fixation des sièges auto sur la banquette arrière.

Responsabilité des parents

Il existe quelques exceptions où l’absence de siège auto ne sera pas sanctionnée. Un enfant de moins de 10 ans peut utiliser la seule ceinture de sécurité à condition qu’il soit assez grand pour que la sangle passe sur son épaule et non sur son cou.

La présence d’un enfant à l’avant n’est autorisée que dans les cas suivants :

- le véhicule n’a pas de banquette arrière

- il n’y a pas de ceinture de sécurité à l’arrière

- la banquette arrière est déjà occupée par des enfants de moins de 10 ans.

En voiture, n’oubliez pas que vous êtes responsables de vos enfants. Vous devrez sans doute faire preuve de fermeté pour qu’ils prennent l’habitude de voyager attachés. Dans la pratique, on constate encore trop souvent que les enfants ne sont pas correctement attachés sur les courts trajets.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis