La Toile De Lin : Présentation Et Procédé De Fabrication

La toile de lin : présentation et procédé de fabrication

La toile de lin est l’une des fibres textiles les plus anciennes du monde puisqu’elle était déjà utilisée par les Egyptiens 5000 ans avant J.C. Aujourd’hui, l'Europe est le premier producteur mondial de fibres de lin, avec quelques 110.000 ha cultivés. Voici une présentation du procédé de fabrication de ce tissu.

Présentation

La toile de lin est une étoffe hypoallergénique issue d’une fibre végétale naturelle.
La fibre de lin s’obtient par décorticage, broyage et teillage de l'écorce de cette plante de la famille des Linées.

Le lin est l’une des plus anciennes fibres textiles cultivées. Il est vraisemblablement originaire d’Asie Mineure, d'où il se serait propagé vers l'Inde et la Chine et vers l'ouest, en Egypte puis en Europe.
Les Egyptiens fabriquaient déjà, 5000 ans avant J-C, des tissus de lin d'une très grande finesse pour envelopper les momies des pharaons

Les différents types de toiles de lin

La toile de lin ou "toile pur fil" utilise des fibres végétales de qualité variable.
On distingue ainsi :
- les toiles de lin qui utilisent le cœur du lin, c'est-à-dire la fibre peignée et épurée
- les toiles d'étoupes qui utilisent des fils fabriqués avec les résidus et les déchets du peignage.
La toile demi-lin est un tissu fabriqué en chaîne lin et trame étoupe.

Procédé de fabrication

Le lin est une plante annuelle qui peut être semée en automne ("lin d'hiver" cultivé dans le Midi de la France) ou en avril/mai ("lin d'été" cultivé dans le nord de la France).

Une fois arrivé à maturité, le lin est arraché et mis en petites bottes.
Il est séché sur place puis engrangé avant de subir différentes opérations de transformation.

L'égrenage consiste à séparer les graines des tiges.

Le rouissage permet de débarrasser l'écorce de sa matière résineuse collante, ce qui facilite ensuite l’extraction des fibres.
Il y a différentes méthodes de rouissage :
- le rouissage à l'eau, utilisé pour les lins de qualité, consiste à faire tremper le lin dans de grands baquets en bois à deux reprises, avec un séchage au soleil entre les deux trempages
- le rouissage à l'eau stagnante est employé pour des lins moins beaux ou pour obtenir des fibres plus douces
- le rouissage sur prés ou à terre consiste à laisser le lin dans les champs pour qu’il subisse les effets de l'humidité du sol et de la chaleur du soleil
- le rouissage en bassins, par trempage dans des bains chimiques, est le procédé le plus rapide.

Le teillage est l’opération qui sépare la fibre de la paille.
Elle se décompose en deux phases, le broyage et le teillage proprement dit : les tiges sont broyées puis raclées pour en ôter la partie ligneuse et ne garder que de longues fibres utilisables.

Ces fibres seront encore épurées par des peignages grossiers, pour donner le lin teillé ou filasse. Il faut 100 kg de lin en paille pour obtenir 15 kg de lin teillé.
Le lin teillé est ensuite envoyé à la filature, où il doit être filé puis tissé pour donner une toile de lin.

Un procédé écologique

Le procédé de transformation du lin en fibre textile respecte l’environnement.
A la différence des fibres textiles synthétiques comme la viscose, sa transformation ne demande ni énergie ni solvants.
Par ailleurs, la fabrication de la toile de lin produit des "déchets" réutilisables tels que la pâte à papier ou les graines et l'huile de lin.

Avis

  • Ce que j'ai lu est très intéressant, mais existe-t-il des atelier pour appliquer ces explications? Merci et y a-t-il plusieurs sortes de lin?

    16 juillet 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis