La Transfusion Sanguine : Histoire D'une Invention

La transfusion sanguine : histoire d'une invention

Si l’idée de transfuser du sang est ancienne, cette opération a longtemps suscité la controverse et a même été interdite dans plusieurs pays. Nous vous proposons de retracer l’histoire de la transfusion sanguine.

Des origines anciennes

La transfusion sanguine, qui consiste à injecter du sang par perfusion intraveineuse, est décrite dans des traités de médecine dès l’Antiquité. Des textes mentionnent cette pratique chez les Egyptiens et à l'époque romaine.

L’une des premières transfusions aurait été réalisée en 1492 sur le pape Innocent VIII. Ses médecins lui auraient transfusé le sang de trois jeunes garçons, mais le pape serait mort trois jours plus tard et les enfants n'auraient pas survécu à la saignée.

L'invention de la transfusion

On attribue toutefois l’invention de la transfusion sanguine au médecin français Jean-Baptiste Denis.
Le 15 juin 1667, ce médecin transfusa du sang de mouton à un jeune homme de 15 ans souffrant de fièvre. L'opération se solda par la mort du patient.

Après plusieurs autres tentatives fatales, la transfusion de sang fut finalement interdite dans plusieurs pays comme la France et l’Angleterre. En 1675, le Parlement de Paris limita cette pratique à l'expérimentation animale et interdit toute transfusion chez l'homme.
Il fallut attendre plus d’un siècle pour que cette technique soit réutilisée en médecine.

Les améliorations de ce procédé

A partir du XIXe siècle, le sang des animaux n’est plus utilisé pour les transfusions.
Suite à de nombreux décès, le médecin anglais James Blundell souligne la nécessité de n'utiliser que du sang humain pour la transfusion sanguine.

Les premières transfusions de sang d’humain à humain ont été réalisées en 1818 sur des femmes affaiblies par les pertes de sang après l’accouchement. A l’époque, le nombre de décès reste important car les médecins ignorent l'existence des groupes sanguins (système ABO et facteur rhésus).

En 1901, le médecin autrichien Karl Landsteiner découvre l'existence des groupes sanguins en comparant le sang de différents patients. Il obtient le prix Nobel de médecine en 1930.

Dès lors, la transfusion de sang devient plus sûre. Elle est pratiquée pour la première fois à grande échelle sur les blessés pendant la Première guerre mondiale.
En 1940, Karl Landsteiner et son compatriote Wiener découvrent ensemble le facteur rhésus ce qui améliore encore la compatibilité des transfusions.

Dans les années 1980 et 1990, le risque de transmission virale lié aux transfusions est révélé par "l’affaire du sang contaminé". C’est pourquoi, depuis 2001, un dépistage systématique du virus du SIDA et de l’hépatite C est fait sur chaque don de sang.

Plus d'information :

Tag : transfusion sanguine, la transfusion sanguine, transfusion sang, transfusion de sang, transfusion du sang, don du sang, définition transfusion sanguine, transfusion sanguine compatibilité, groupes sanguins , sang, transfusion sanguine, médecin, transfusion, médecine, facteur rhésus, Karl Landsteiner, transfusion de sang, groupes sanguins, pape, dépistage, système ABO, don de sang, Autrichien, Hépatite C, prix Nobel, 1930, guerre, 1940, SIDA, années 1980, 1990, virus, sang contaminé, 2001, virale, Accouchement, Antiquité, époque romaine, 1492, Innocent VIII, saignée, français, 15 juin, 1667, fièvre, France, Angleterre, 1675, parlement de Paris, expérimentation animale, Anglais, transfusions de sang, 1818, perfusion intraveineuse,



Avis

  • ca déchire sa race wallah

    05 avril 2013

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis