Le Juke-box, Histoire D'un Demi Siècle De Musique

Le juke-box, histoire d'un demi siècle de musique

Le juke-box, qui est traditionnellement associé à l'essor du rock'n'roll, était déjà très populaire dans les bars américains à l’époque du swing. Nous vous proposons de retracer l’histoire de cette machine à musique, dont près de 2 millions d’exemplaires ont été produits entre 1940 et 1980.

Présentation

Un juke-box est un appareil public et payant qui joue automatiquement de la musique enregistrée sur des disques.
On sélectionne le morceau à jouer grâce à un système de touches après avoir inséré une pièce de monnaie dans la machine.

Cette machine a été rentable dès sa création et jusque dans les années 70.
Bien que cet appareil ait traditionnellement la forme d’un meuble imposant, certains modèles, appelés wallbox, pouvaient être accroché au mur, comme le Seeburg 3W-1.

L’invention du juke-box

Les boîtes à musique et pianos automatiques équipés de monnayeurs existaient déjà dans les fêtes foraines et les lieux publics avant l'invention du phonographe.

Le premier phonographe public a été installé par Louis Glass en 1889 dans un salon du Palais Royal de San Francisco.
Les appareils publics, qui sont apparus avant les équipements domestiques, ne lisaient à l’origine qu’un seul morceau (soit environ 2 minutes de musique).
Rapidement des machines plus perfectionnées virent le jour et offrirent le choix entre plusieurs morceaux.

Le nom de juke-box est apparu aux États-Unis dans les années 1930.
Il dérive du mot d’argot juke-joints qui servait à désigner un bar où l'on danse. Les groupes de musique qui s'y produisaient étaient appelés juke-bands.

L’âge d’or du juke-box

Cette machine a connu son âge d'or des années 1940 jusqu’au début des années 1970.
Le juke-box emblématique de cette époque est le modèle 1015 de Wurlitzer.

Commercialisé à partir de 1946, il a été édité à environ 60.000 exemplaires et a rencontré un grand succès, avec sa forme arrondie et ses couleurs attrayantes.

Parmi les différents juke-boxes, il est celui dont l'image a été le plus reproduite, malgré ses fonctionnalités modestes, puisqu’il pouvait lire seulement 24 disques sur une seule face.

Le Disque vinyle à 78 Tours a été utilisé dans les juke-boxes jusqu'en 1950, année où un appareil lisant les 45 Tours a été commercialisé par la société Seeburg.

Les quatre grands fabricants qui se disputent alors le marché américain sont Wurlitzer, Seeburg, Rock-Ola et AMI/Rowe.

Le déclin du juke-box traditionnel

Les années 1970 voient la demande en juke-boxes chuter, si bien que la production de ces appareils cesse progressivement.

Avec l’avènement du CD dans les années 1980, le Disque vinyle disparaît et le juke-box entre dans l’ère du numérique.
Les nouveaux jukes-boxes recevant les morceaux par Internet permettent de disposer d’un nombre de titres accru et d’établir des statistiques d’audience.

Cependant, l’époque du juke-box semble bel et bien révolue car l'écoute de musique est devenue un phénomène individuel.
L’invention du baladeur a remis en cause le concept même de ces appareils.

Ils sont aujourd’hui des pièces de collection recherchées, surtout le fameux modèle 1015 de Wurlitzer.

Plus d'information :

Tag : juke-box, juke box, jukebox, histoire juke-box, juke box Wurlitzer



Avis

  • recherchant un jukebox, je signale que la Sté Alfajukebox n'existe plus. J'ai fait affaire chez www.jukebox-france.com

    15 juin 2009

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis