Salon E-tourisme : Conférences, Showroom Et Dancefloor !

Salon E-tourisme : conférences, showroom et dancefloor !

Des ateliers, tu suivras...Sous le thèmes des 10 commandements, les huit ateliers de la première journée du salon ont connu un franc succès. Alors, rassurez-vous, Gralon ne va pas vous lister l'ensemble des commandements qui ont été ordonnés. Mais il est quand même bon d'insister sur certains points.

De ta E-réputation, tu te préoccuperas

Que vous soyez un hôtel ou un restaurant vous devez vous créer des systèmes d'alerte afin de suivre ce qui est dits sur votre établissement. Comprenez qu'il est toujours plus facile de critiquer que de complimenter. Vous devez toujours rester en veille.
C'est à vous de prendre les choses en main. C'est à vous de mettre en place une manière de récupérer les noms, prénoms et adresses mail de vos clients afin de leur écrire après leur départ. Il faut toujours privilégier des courriers personnalisés, d'où l'intérêt d'avoir le nom et le prénom de votre client.
Pourquoi?
C'est simple. Quand votre client ouvre sa boîte de réception, pleine de publicité, si dans l'objet l'intitulé est personnalisé, le mail ne sera pas supprimé. Bien au contraire, il va suscité une curiosité, un sentiment agréable de reconnaissance.

Écrire par plaisir

Et dans cet élan positif, votre courrier doit comprendre une phrase qui remercie le client pour son séjour, dans l'espoir qu'il lui ait apporté toute satisfaction et de ce fait vous pouvez l'inviter à prendre 2 minutes supplémentaires pour vous mettre un avis. Et c'est à partir de là que la démocratisation de la critique positive s'étendra.

« Tout prétexte est bon pour communiquer »

La règle de base pour un chargé de communication est la suivante : toujours suivre sa ligne directrice :
- de la cohérence globale, tu feras ta force
- être audacieux, tu n'hésiteras pas
- tes échecs, tu entendras
- confiance en ton intuition, tu auras

Une soirée boulot en boîte

Tous à la Réserve...yeah!
Un cadre intimiste, une ambiance rose et feutrée, et l'envie de se laisser aller nous envahit. Ou du moins, c'est ce que l'on se dit lorsque l'on arrive. Et puis le DJ s'en mêle et ça monte crescendo. Et là, on a carrément envie de se lâcher!
On parle de sa journée, on cherche ceux qu'on n'a pas encore réussi à trouver.
Et puis quand à 22 heures le buffet arrive, ça y est, le boulot c'est fini.
Nems, toasts, canapés, mignardises…Y'a pas à dire, il bosse bien Régis Courvoisier. Il a tout prévu pour que ses professionnels du tourisme puissent joindre l'utile et l'agréable. Allez soyons fous, Gralon se lance sur le dancefloor. Mais prise de court l'équipe se stoppe net.
Il est 22h30. Surprise... une flash mob se lance et le "Waka waka" de Shakira nous montre que même si la Coupe du Monde est terminé, l'envie de faire la fête perdure.
10 puis 20 puis 30 danseurs comptent les pas et suivent le rythme. La soirée est belle et bien lancées et les classiques de Jean-Jacques Goldman, Mickael Jackson et autres incontournables s'enchaînent. "Vivre, sous l'équateur du Brésil..."

Alors même si on trouve toujours dommage que certains passent encore leur soirée sur Twitter (quand on parle de phénomène de mobilité) au lieu de s'amuser, on est obliger de constater que l'organisation de la soirée comme celle du salon étaient orchestrées d'une main de maître et on a hâte d'être à l'année prochaine.

Plus d'information :

Tag : e-tourisme, touriste, salon, saint-raphael, mobilité, exposant, conférence, commandement, réputation, veille



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis