Photos HDR
 

Hayao Miyasaki

A l’occasion de la sortie prochaine du film d’animation Les Contes de Terremer de son fils Goro (le 4 avril), nous vous invitons à retracer la carrière du célèbre réalisateur japonais Hayao Miyasaki. Par la beauté et la poésie de ses dessins et la portée universelle de ces contes, ce réalisateur a élevé le film d'animation au rang d'un art à part entière et a obtenu une reconnaissance internationale.

Présentation

Hayao Miyazaki est l'un des réalisateurs japonais de dessins animés les plus réputés.
Considéré aujourd'hui au Japon comme l'égal de Osamu Tezuka, ce réalisateur, qui accorde autant d'attention à l'aspect esthétique et technique de ses œuvres qu'aux scénarios, livre des récits de portée universelle.

Les grandes étapes de sa carrière

Né en 1941, Hayao Miyasaki exerce d’abord ses talents de dessinateur dans le but de devenir auteur de mangas.
Miyazaki commence sa carrière en 1963 comme intervalliste au studio Toei.
Il faut attendre 1979 pour que sorte son premier film en tant que réalisateur, intitulé Lupin III : Le Château de Cagliostro, devenu depuis un classique.
En 1985, il fonde en compagnie d'Isao Takahata, le studio Ghibli, dans le but de se concentrer sur les longs métrages d'animation à une époque où ce genre est essentiellement représenté au Japon par des séries.
Il y produit des films d'animation en nombre beaucoup plus restreint mais de grande qualité, dont le premier est le long métrage Laputa, le Château dans le Ciel sorti en août 1986.
La consécration arrive en 1988 avec la sortie de Mon voisin Totoro, qui remporte un tel succès au Japon qu'à l'heure actuelle, tous les Japonais connaissent le personnage éponyme devenu l'emblème du studio.

Les autres succès d’Hayao Miyasaki

Kiki la petite sorcière se classe premier au box-office japonais pour l'année 1989.
Après Porco Rosso en 1992, c’est Princesse Mononoke (datant de 1997), qui fait connaître Hayao Miyasaki sur le plan international. Ce film, qui arrive en France en 2000 est rapidement considéré comme un chef-d'œuvre de l'animation et totalise plus de 13 millions d'entrées dans le monde.
Le Voyage de Chihiro, réalisé en 2001 sera le plus gros succès cinématographique de tous les temps au Japon (surpassant le film Titanic) avec 23 millions d'entrées.
Ce dessin animé remporte de nombreux prix (dont l'Ours d'Or à Berlin, une Première pour un film d'animation) et rassemble plus de 1 400 000 spectateurs dans les salles obscures françaises.
Fin 2004, Le Château ambulant, inspiré d'un roman de Diana Wynne Jones, sort au Japon.
Le réalisateur travaillerait sur son prochain film d'animation, dont la sortie en salle est prévue pour l'été 2008 au Japon.

L’univers d’Hayao Miyasaki

Les films d’animation d’Hayao Miyasaki font une large place au monde de l’enfance, au travers de personnages qui sont généralement des enfants ou des adolescents. Ils sont cependant placés dans des situations où ils sont amenés à agir par eux-mêmes, le plus souvent en l’absence de leurs parents (on peut penser notamment à la quête initiatique du personnage de Chihiro qui doit affronter ses peurs pour sauver ses parents).
Les films de Miyasaki interrogent aussi les spectateurs sur les rapports de l’homme et des machines avec l’environnement. Ses dessins empreints de poésie, qui nous entraînent dans un univers préservé de la folie des hommes, sont souvent interprétés comme un beau plaidoyer en faveur de l’écologie.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.buta-connection.net/

Tag : Hayao Miyasaki, Goro Miyasaki

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis