L'avion Solaire : Présentation Et Histoire De Cette Technologie

L'avion solaire : présentation et histoire de cette technologie

A l’heure où notre monde dépend encore des énergies fossiles, voler grâce à la seule énergie solaire est un pari fou et un enjeu pour l’avenir. Nous vous proposons de découvrir le principe de l’avion solaire et les grands projets qui ont jalonné l’histoire de cette technologie.

Le principe

Un avion solaire est un avion à propulsion électrique alimenté par de l'énergie solaire.

Ce type d’avions utilise des Panneaux solaires photovoltaïques généralement disposés sur la surface de l'aile pour capter l'énergie lumineuse du soleil et la convertir en énergie électrique. Cette énergie sert à alimenter le moteur qui fait tourner l'hélice.

A noter : les avions solaires sont dans la plupart des cas équipés d’une batterie qui stocke de l'énergie en vue de pallier l’absence de soleil (notamment en cas de temps nuageux ou pour les vols de nuit).

Les premiers avions solaires en modélisme

C’est dans le domaine du modélisme qu’a été conçu le premier avion solaire.
Baptisé Sunrise I, ce modèle a effectué son premier vol le 4 novembre 1974 à Camp Irwin, en Californie.

Cet avion propulsé à l’énergie solaire a été créé par R.J. Boucher de la compagnie Astro Flight Inc. Il avait une envergure de 9,76 m pour 12,25 kg.
Lors de son vol inaugural, il a volé 20 minutes à une altitude d’environ 100 mètres.

Une deuxième version améliorée a été construite sous le nom de Sunrise II et inaugurée le 12 septembre 1975.
Son poids avait été réduit à 10,21 kg pour la même envergure.
Ces deux modèles réduits ont permis de réaliser une Première démonstration de la technologie solaire appliquée à l’aviation.

Le premier vol habité

Quelques années plus tard, le Gossamer Penguin a marqué un tournant dans l’histoire de l’avion solaire en devenant le premier avion habité à voler propulsé uniquement par l'énergie solaire.

Cet avion d’une envergure de 22 m pour un poids de 31 kg a été construit par la société Aerovironment fondée par Paul B. McCready.
R.J. Boucher, le concepteur de Sunrise I et II a participé à ce projet et a fourni la motorisation ainsi que les cellules solaires récupérées sur les deux modèles de Sunrise.

Lors de son vol inaugural, le 18 mai 1980, il a été piloté par le fils de Paul MacCready, alors âgé de 13 ans.

A noter : on doit également à Paul MacCready la construction de l’avion Solar Challenger, un monoplan solaire qui a traversé la Manche grâce à l’énergie solaire et sans aucun stockage, le 7 juillet 1981.

Des projets d'exploration scientifique

L’avion solaire a également inspiré des projets scientifiques comme le projet Helios de la NASA en 2001 (en photo ci-dessus).
Il s’agissait d’un projet d’"avion éternel", embarquant un stockage d’énergie pour pouvoir voler en continu pendant plus de 24 heures.

A terme, l’objectif serait de concevoir des avions solaires capables de voler pendant des semaines, voire des mois, pour réaliser des missions scientifiques, des missions d’imagerie ou pour servir de relais de communication.

Les avions solaires pourraient même jouer un rôle majeur dans l’exploration planétaire. En 2004, l’Agence Spatiale Européenne ou ESA a ainsi lancé le projet Sky-Sailor, un avion solaire destiné à participer à l’exploration de Mars
Le premier prototype, pesant 2,6 kg pour une envergure de 3,2 m, a d’ores et déjà été testé avec succès durant des vols autonomes de quelques heures.

Un tour du monde en avion solaire

Un autre projet en cours est celui du Suisse Bertrand Piccard qui envisage de faire le tour du monde en 5 escales à bord d'un avion solaire monoplace.

Ce projet baptisé Solar Impulse a été lancé en 2003 et il est passé à la phase de construction du prototype en 2007.
L'avion, qui sera composé de deux grandes ailes recouvertes d'environ 200 m² de panneaux solaires, devrait être construit en 2010 pour un premier vol prévu en 2011.

Pour en savoir plus sur ce défi technique, rendez-vous sur le site officiel ci-dessous.

Avis

  • c frais

    14 juin 2013

  • ce projet est 1 bouffé d'air pour la technologie solaire.je salue vivement cette initiative. GNSONRé Marc,etudiant en technologie solaire appliquée

    06 janvier 2009

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis