La Pompe à Eau : Histoire D'une Invention

La pompe à eau : histoire d'une invention

La pompe à eau, dispositif permettant d'aspirer et de refouler un liquide, est l’une des plus anciennes inventions de l’humanité. Les principes physiques et hydrauliques à la base de son fonctionnement étaient en effet connus dès l’Antiquité. Il fallut néanmoins attendre la fin du XVIIIème siècle pour que cette invention soit utilisée de façon industrielle.

Présentation

Une pompe à eau est un dispositif servant à déplacer un liquide d’un point à un autre.
Elle se caractérise par :
- sa cylindrée, c'est-à-dire le volume d’eau aspiré et expulsé pour un mouvement
- son débit, le volume d’eau transvasé par minute
- sa capacité à augmenter la pression du fluide qui la traverse aussi appelée "la différence de pression"
- son rendement, c'est-à-dire le rapport entre la puissance hydraulique fournie et la puissance mécanique absorbée
- sa puissance hydraulique, qui correspond au produit du débit par la différence de pression.

Une invention remontant à l’Antiquité

Les Grecs et les Romains ont été les premiers à poser les bases de l'hydraulique (la branche de la physique qui s’intéresse aux liquides).

Ils sont à l’origine des premiers systèmes rotatifs destinés à transporter l'eau.
Ces systèmes étaient utilisés pour relever l'eau dans les aqueducs qui alimentaient les villes et les bains.

Dès cette époque, ils avaient découvert les principes de la pompe à piston, de la pompe centrifuge et de la pompe à vide mais ne les appliquaient pas pour construire des modèles de pompe à eau.

Quelques réalisations célèbres

Jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, les pompes étaient exclusivement utilisées pour le transfert de l'eau.
Certaines de ces réalisations sont restées célèbres, notamment La Samaritaine une pompe à eau qui se trouvait sur le Pont Neuf.

Une autre installation hydraulique qui a marqué le XVIIIème siècle est la machine de Marly : cette installation de grande envergure, située sur la commune de Bougival, était destinée à alimenter les bassins et fontaines du parc du Château de Versailles.
Elle était composée de 14 roues hydrauliques installées sur la Seine qui actionnaient 221 pompes aspirantes et foulantes.
Elle fut ensuite remplacée par une machine à vapeur puis par des groupes électropompes de plus en plus puissants.

Les premières utilisations industrielles

C’est à partir de la fin du XVIIIème siècle que les premières pompes ont été construites et utilisées de façon industrielle.

La machine à vapeur inventée par Denis Papin et améliorée par l'écossais James Watt permet alors la mécanisation de l’industrie.
La Première utilisation industrielle de la pompe à eau est vraisemblablement liée à l’industrie minière : les pompes servaient à évacuer l’eau qui noyait les galeries souterraines.

On utilisait alors des pompes à piston actionnées par la vapeur, selon le principe de la machine de Watt.

Les dernières évolutions

L'énergie électrique a ensuite permis le développement des pompes à principe rotatif, turbine et centrifuge.

Depuis près d'un siècle, aucun autre principe de pompe à eau n’a été découvert.
Seuls les matériaux utilisés et la précision d'usinage ont permis d’obtenir de meilleurs rendements, un débit plus grand et une pression plus haute.

Plus d'information :

Tag : pompe à eau, pompe, invention pompe à eau, histoire pompe à eau, machine de Marly



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis