Playing For Change : Quand La Musique Nous Rapproche

Playing for Change : quand la musique nous rapproche

Il n’y a pas de langage plus universel que la musique. C’est en partant de ce constat que l'ingénieur du son Mark Johnson a fondé le collectif "Playing for Change" en 2005. Depuis, il fait le tour du monde pour filmer et enregistrer des artistes interprétant la même chanson. Ces clips, vu des millions de fois sur Youtube, sont des messages de paix qui touchent tout un chacun.

Le projet Playing for Change

Playing for Change est un projet musical qui a vu le jour en 2005 dans les rues de Santa Monica en Californie.

L'ingénieur du son et réalisateur américain Mark Johnson filme le guitariste et chanteur Roger Ridley interprétant la chanson "Stand by me". Il a alors l’idée d'ajouter d'autres musiciens de rue à cette même chanson, en superposant leur interprétation à celle de Roger Ridley.

Pour réaliser ce projet inédit, il se rend à Barcelone en Espagne, puis en Afrique du Sud, en Inde, au Népal et au Proche Orient. Au total, 15 musiciens venant des cinq continents ont participé à cette reprise de "Stand by me". La vidéo officielle de Stand By Me a été vue plus de 38 millions de fois à ce jour sur Youtube.

La musique comme message de paix

Depuis 2005, le collectif Playing for Change a continué de parcourir le monde avec son studio d'enregistrement itinérant pour recueillir les voix de musiciens de rue, de chorales amateurs et de chanteurs de toutes nationalités.

Une centaine de musiciens ont participé à ce projet, dont Stephen Marley, Keb Mo, Grandpa Elliott, Bono, David Broza et Manu Chao… Ces musiciens ne se sont jamais rencontrés, mais se sont basés sur les enregistrements des interprètes précédents pour ajouter leur voix ou leur musique à l’ensemble.

Le collectif a sorti des CD et des DVD réunissant des interprétations chorales de Stand By Me, One Love, No More Trouble, Don't Worry, Imagine...

Si Mark Johnson met en scène des musiciens des quatre coins du monde, c’est avant tout pour diffuser un message de paix :
"Je pense que ce projet peut concrètement promouvoir la paix dans le monde parce que quiconque regarde nos vidéos se rend vite compte qu'avant d'être tous différents nous faisons tous partie du même genre humain. […] Je pense que la musique est l'un des meilleurs moyens de démontrer cette idée".

Et le résultat lui donne raison :


La fondation Playing for Change

Grâce à la notoriété apportée par les vidéos diffusées sur le web et à la vente de CD et DVD, le collectif a créé une fondation à but non lucratif.

La fondation Playing for Change construit des écoles de musique dans des ghettos et des bidonvilles à travers le monde. La première école a été créée par la Fondation en 2008 à Gugulethu, dans la banlieue de Cape Town, en Afrique du Sud.

Deux autres écoles de musique ont suivi en 2010 à Tamalé, au Ghana et à Kirina, au Mali.
La Fondation développe aussi des programmes éducatifs au Népal et au Rwanda en collaboration avec d'autres organisations.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le site officiel ci-dessous.

Plus d'information :

Visitez le site : http://playingforchange.com/

Tag : Playing for Change, playing for change, playing for change musique, music for change, song for change, stand by me, Mark Johnson, Manu Chao , 2005, CD, chorales, ingénieur, écoles de musique, Afrique, Népal, DVD, langage, Manu Chao, One Love, Imagine, genre, ghettos, bidonvilles, banlieue, Cape Town, Ghana, Mali, Bono, Stephen Marley, universel, clips, Santa Monica, Californie, réalisateur, américain, guitariste, chanteur, Barcelone, Espagne, Inde, Orient, studio d'enregistrement, Rwanda,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis