Dj Maya Jane Coles : Révélation Du Dancefloor International

DJ Maya Jane Coles : Révélation du dancefloor international

So groovy ! Maya Jane Coles aka DJ Nocturne Sunshine ? On écoute, on aime, alors, forcément... on défend ! Artiste, DJ, producteur, ingénieur son la plus prisée, et la plus douée du underground international, made in London, Maya Jane Coles n'hésite pas à marquer les esprits. En 2013, l'artiste impose définitivement sa griffe grâce à la création de son label indépendant "I Am Me" (Je suis moi), qu'elle inaugure avec un nouvel EP "Easier to hide" (Plus facile à cacher), comprenant 4 titres plus glam, mentaux et enivrants les uns que les autres. Une mise en bouche talentueuse et festive en attendant la sortie de son premier album, prévue au printemps 2013. Catégorie : House minimal, Deep House, et Dubstep. A vos Ipods ! Prêts ? !

2010 : L'année de la révélation

Après des débuts remarqués sur le légendaire label Dogmatik en 2008 grâce à son titre Sick Panda, la jeune artiste prend ensuite son envol sur le label français Real Tone Records de Frank Roger.

Les 4 titres qu'elle produit sur l'EP What they say permettent à Maya Jane Coles de sortir de l'anonymat et de se retrouver en tête de liste des morceaux les plus joués par les DJ's internationaux, desquels elle obtient un soutien immédiat. Propositions de collaborations et contrats s'en suivent, logiquement.

2010 ? Tout un programme ... plutôt chargé... avec les remixes de Massive Attack ou encore de Gorillaz, grâce à son duo She Is Danger formé avec Lena Cullen. La même année, BBC radio lui propose sa propre émission parmi les Essential Mix.

Maya Jane Coles signe également sur les mythiques labels underground Mobilee et 2020 Vision, mais ce n'est qu'un début de sa belle histoire.

2011 : L'année de la consécration

Élue "Producteur de l'année 2011" par DJ Mag, nommée "Best Breakthrough DJ 2011" par le célèbre magazine Mixmag, Maya Jane Coles figure également à la neuvième place des DJ's les plus joués au monde, sur le listing Resident Advisor.

Le magazine Rolling Stones, quant à lui, classe l'artiste à la 14ème place des 25 DJ's les plus influents de la planète.

Son talent ne s'arrête pas là. Pas en si bon chemin. La même année, Maya Jane Coles reçoit également le "Prix de la Révélation 2011" aux Ibiza DJ Awards.

C'est sans compter sur l’indéfectible soutien d'artistes confirmés de l'electro underground international tels que Anja Schneider, Ellen Allien, Damon Alburn ou Tricky, parmi d'autres ...

En 2012, Maya Jane Coles est sélectionnée pour mixer la collection DJ-Kicks. Le volume qu’elle réalise reçoit d'excellentes critiques de la presse spécialisée.

2013 : L'année de l’institutionnalisation

Sa griffe personnelle, son inspiration, Maya Jane Coles les impose en 2013 via son propre label I Am Me qu'elle inaugure avec son nouvel EP "Easier to hide". Difficile de trancher pour une préférence entre ses 4 nouveaux titres, tous différents, sensuels, mélodieux et profonds, au groove lancinant... persistant.

Disponibles en téléchargement sur la plateforme musicale Beatport, les nouveaux titres de Maya sont écoutables en intégralité via le site web de l'artiste : mayajanecoles.com ou www.tsugi.fr. A vous de juger ...


©Maya Jane Coles

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.mayajanecoles.com

Tag : Maya Jane Coles, dj's, electro, house, deep house, dubstep , DJ, EP, international, underground, Magazine, hide, Révélation, Gorillaz, dj mag, Massive Attack, remixes, Mixmag, BBC Radio, Resident Advisor, Rolling Stones, Planète, electro, Ellen Allien, tricky, téléchargement, Tout un programme, say, dancefloor, groovy, Nocturne, producteur, ingénieur, London, label indépendant, House, deep house, Dubstep, iPods, Panda, français, Real, Site web,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis