L'éruption Du Vésuve A Transformé Le Cerveau D'une Victime Incinérée En Verre

L'éruption du Vésuve a transformé le cerveau d'une victime incinérée en verreImage ©Falco

L'éruption du Vésuve a transformé en verre la matière cérébrale d'une victime incinérée, la première fois que les scientifiques ont vérifié le phénomène à partir d'une explosion volcanique, ont déclaré jeudi les responsables du site archéologique d'Herculanum.

Les restes d'un homme à Herculanum

Les archéologues récupèrent rarement les tissus du cerveau humain, et lorsqu'ils le font, ils sont normalement lisses et savonneux, selon un article détaillant la découverte dans le New England Journal of Medicine.
L'éruption du Vésuve en 79 a tué instantanément les habitants de Pompéi et d'Herculanum voisin, enterrant une zone à 20 kilomètres (12 miles) du volcan dans les cendres en quelques heures seulement.

Les restes d'un homme allongé sur un lit en bois ont été découverts à Herculanum, plus près du Vésuve que de Pompéi, dans les années 1960. Il aurait été le gardien d'un lieu de culte, le Collegium Augustalium.

La matière cérébrale vitrifiée

Une équipe dirigée par Pier Paolo Petrone, anthropologue judiciaire à l'Université Federico II de Naples, a déterminé que la matière cérébrale de la victime avait été vitrifiée, un processus par lequel les tissus sont brûlés à haute température et transformés en verre, selon l'étude publiée par le New England Journal of Medicine.
Les fragments présentés comme des éclats de matière noire brillante repérés dans les restes du crâne de la victime.

Une étude du bois carbonisé à proximité indique une température maximale de 520 degrés Celsius. "Cela suggère que la chaleur rayonnante extrême a pu enflammer la graisse corporelle et vaporiser les tissus mous", selon l'étude.

La masse spongieuse solidifiée résultante trouvée dans les os de la poitrine de la victime est également unique parmi d'autres sites archéologiques et peut être comparée aux victimes d'événements historiques plus récents comme les bombardements de Dresde et de Hambourg pendant la Seconde Guerre mondiale, selon l'article.

Le flash de chaleur extrême a été suivi d'une baisse rapide des températures, qui a vitrifié la matière cérébrale, ont déclaré les auteurs.

"C'est la première fois que des restes de cerveau humain vitrifiés sont découverts à cause de la chaleur produite par une éruption", ont déclaré des responsables d'Herculanum.

Plus d'information :

Tag : archeologie, vesuve, vestiges, restes, humains, cerveau, verre, vitrifié, pompei, volcan, italie, éruption, herculanum, , éruption, Herculanum, Vésuve, chaleur, verre, Pompéi, New England Journal of Medicine, cerveau humain, température, Bois, graisse, tissus mous, masse, OS, sites archéologiques, Dresde, Hambourg, Seconde Guerre mondiale, Flash, degrés Celsius, crâne, cerveau, partir, site archéologique, volcan, cendres, années 1960, anthropologue, II, Naples, matière noire, vitrifié,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)