Honor De Cavalleria

SYNOPSIS du film HONOR DE CAVALLERIA Guidés par le hasard, Don Quichotte et Sancho poursuivent jour et nuit leur voyage à la recherche d’aventures. Ils chevauchent à travers champs, bivouaquent à la belle étoile, conversent, guettent un ennemi invisible.

les acteurs du film

Les acteurs du film HONOR DE CAVALLERIA

Don Quichotte, Lluis Carbo
Sancho, Lluis Serrat
Albert Pla
Glynn Bruce , Lluis Cardenal, Bartomeu Casellas, Jimmy Gimferrer, Xavier Gratacos, Eliseu
Huertas, Enric Junca, Josep Pagès, Jordi Pau, Rufino Pijoan, Eduard Sancho, Jordi Sancho
Jordi Surroca, Jacob Torres.

BIOGRAPHIE ALBERT SERRA

l est né à Banyoles (Espagne), en 1975.
Licencié en Philologie espagnole et Théorie de la littérature, Albert Serra écrit des pièces de
théâtres et dirige différents Travaux en vidéo.
En 2006, il réalise son premier long-métrage pour le cinéma, Honor de Cavalleria.

PROPOS D’ALBERT SERRA

Don Quichotte
J'ai eu l'idée de faire ce film, alors que je réalisais mon premier long-métrage. Lluís Carbó en
était alors le personnage principal, - il l'est encore aujourd'hui-. Dans Honor de cavalleria,
c'est lui qui interprète le personnage de Quichotte.
Nous voulions faire un film sur l'idéalisme. Quel pouvait être le point de départ pour réaliser
un tel film? Un livre magnifique qui traite de ce thème : Don Quichotte. Il ne s'agit pas d'une
adaptation fidèle du livre, puisqu’il n’y a que deux scènes tirées du livre. A l’origine du
projet, il y a le désir de voir les images d’errance et de voyage des deux héros du livre dans
une nature infinie.
L’essentiel réside dans les détails de l’interprétation et dans la signification symbolique de
faits à Première vue sans transcendance
Poétique du quotidien
Tout ceci est très curieux : en définitive, ni le thème ni les aventures ne sont intéressants. Où
se trouve alors la substance même du film? Dans tout ce qui ne se voit pas, tout ce qui n'est
pas apparent, c'est à dire l'atmosphère et la quotidienneté. Que raconte donc ce film? Il
raconte ce qui n'est pas écrit dans le livre.
J'ai également puisé mon inspiration dans les oeuvres de Ozu, surtout dans l’attention
particulière qu’il accorde aux faits quotidiens. Ce ne sont pas les personnages qui réalisent
une action analysée et étudiée, une action en somme, voulue. Don Quichotte et Sancho se
limitent à accumuler des moments : ils vivent, ils sont eux-mêmes. C’est justement pour
renforcer ces éléments que nous avons refusé une banale modernisation du livre, et que nous
avons éliminé les passages les plus connus. Il reste un ensemble de séquences extrêmement
poétiques, mais non narratives.

Une réalité purement mentale

La plupart des séquences sont complètement inventées, ou encore librement adaptées d’autres
livres (Le Chevalier de la Charrette de Chrétien de Troyes, Tirant lo blanc de Joanot
Martorell, Les études historiques sur la chevalerie de Marti de Riquer, etc.). Elles visent à
atteindre l’intimité et la fascination pour une réalité purement mentale, la seule réalité
importante dans un film sur Don Quichotte. La tension entre cette réalité mentale et la vie
quotidienne des deux personnages principaux est le leitmotiv récurrent du film. Cette réalité
absorbe tout, jusqu’à occulter le développement narratif du film. Et, c’est de cette tension et
de l’originalité de sa mise en images, que surgissent le mystère et la poésie du film, qui
pourraient rappeler la beauté « immobile et latente » des peintures classiques.
L’atmosphère quasiment mystique du film repose sur la singularité de l’interprétation
hyperréaliste de Lluis Carbo et Lluis Serrat, des acteurs non professionnels aux visages
inconnus, dans la grande tradition de Pasolini et Ermanno Olmi.

Tournage en numérique de HONOR DE CAVALLERIA

Nous avons décidé de tourner en numérique, ce qui n'arrive presque jamais car le numérique
est en général utilisé pour les films urbains, modernes, bourrés d'effets spéciaux alors que
nous avons décidé de l'utiliser pour réaliser un film contemplatif, atmosphérique, dans lequel
les paysages ont le premier rôle. Nous avons tout tourné en extérieur, en milieu naturel. Il n'y
a aucune scène réalisée en intérieur. Il n'y a aucun décor, aucune construction humaine.
Parallèlement au voyage que font les deux héros du film, l’équipe technique et artistique a
réalisé un voyage cinématographique et vital.
Le sujet principal du film est la fusion entre ces deux voyages : pour les personnages, de la vie
solitaire, anonyme et désespérée jusqu’au monde héroïque de la chevalerie ; et, pour l’équipe,
du projet rêvé au film enfin réalisé.

Les récompensenses

Grand Prix et Prix d’Interprétation-Belfort 2006

Prix Fipresci-Viennale 2006

Prix Lancia du Meilleur Film-Festival de Turin

Quinzaine des réalisateurs - Cannes 2006

Les Contacts

Contact presse : Isabelle Corbé
02 40 89 20 59
[email protected]

Distribution : Capricci Films
27 rue Adolphe Moitié – 44000 Nantes FRANCE
Tel / Fax : +33 (0) 2 40 89 20 59 / +33 (0) 2 40 20 44 59
[email protected]

Plus d'information :

Tag : HONOR DE CAVALLERIA, film espagnol, Albert SERRA, Lluis Carbo, Lluis Serrat,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis