Cinéma : La Tendance Est Aux Histoires Vraies

Cinéma : la tendance est aux histoires vraies

Avez-vous remarqué que de nombreux films à l'affiche ou dont la sortie est attendue prochainement sont adaptés de faits réels ? De "Lion" à "Traque à Boston" en passant par "Les figures de l'ombre" ou "Patients", les scénaristes s'inspirent de récits autobiographiques ou de faits historiques avérés pour proposer aux spectateurs des histoires "incroyables mais vraies". Nous vous proposons un petit tour d'horizon de ces films qui confirment l'adage selon lequel "la réalité dépasse toujours la fiction".

Des films plus percutants

Bien sûr, le 7e art est celui de la fiction et de l'imaginaire, comme en témoigne le succès des films d'animation ou des sagas de super-héros qui nous transportent dans un autre monde.

Néanmoins, un film n'est jamais aussi fort et touchant que lorsqu'il s'inspire de faits réels. Quand on sait qu'il s'agit d'une histoire vraie, un film catastrophe est encore plus effrayant, un drame plus poignant et un récit initiatique encore plus édifiant.

Le film "Lion", sorti le 22 février 2017, illustre très bien ce phénomène en nous présentant l'incroyable histoire de Saroo, un petit garçon de 5 ans perdu à des milliers de kilomètres de sa famille.

Mais, paradoxalement, les séquences les plus émouvantes du film sont les images documentaires réelles tournées en 2013 en Inde, lorsque Saroo devenu adulte organisa la rencontre entre sa mère biologique et sa mère adoptive australienne.

Cet impact émotionnel accru est l'une des raisons pour lesquelles les cinéastes sont de plus en plus nombreux à jouer les funambules sur la ligne ténue qui sépare la réalité de la fiction...

Des films engagés

Raconter la réalité est aussi un moyen de la faire connaître lorsque le 7e art éclaire des pans méconnus de l'Histoire ou que la caméra nous fait pénétrer dans des lieux habituellement fermés comme un centre de rééducation.

Le film Patients sorti le 1er mars 2017 a été tourné par Mehdi Idir et Grand Corps Malade dans les lieux même où ce dernier a effectué sa rééducation après son accident.

La grande majorité des gens ignorent tout du fonctionnement d'un tel centre et du quotidien des personnes paraplégiques ou tétraplégiques. En proposant cette immersion à mi-chemin entre comédie et documentaire, ce film tord le cou à quelques idées reçues sur le handicap.

Dans un autre registre, le film "Les Figures de l'ombre" (dont la sortie est prévue le 8 mars) révèle la contribution de femmes noires à la conquête spatiale dans les années 1960.

Ce drame de Theodore Melfi raconte l'histoire vraie de trois scientifiques afro-américaines qui ont permis la mise en orbite de l'astronaute John Glenn : Katherine Johnson, Mary Jackson et Dorothy Vaughan.

Ces trois femmes, respectivement ingénieure, mathématicienne et physicienne, ont été engagées par la NASA dans le plus grand secret pour calculer les trajectoires de décollage et d'atterrissage de ce programme spatial. 

Grâce à ce long-métrage, ces Hidden figures (titre du livre de Margot Lee Shetterly dont le film est une adaptation) vont enfin sortir de l'ombre... Le public va pouvoir découvrir le rôle fondamental que ces femmes ont joué dans la conquête spatiale américaine et surtout dans la conquête des droits civiques et féminins.

Des films cathartiques

Choisir pour thème d'un long-métrage des événements ayant vraiment eu lieu, en particulier quand il s'agit d'événements tragiques, permet aussi de dépasser un traumatisme.

Peter Berg, le réalisateur de "Traque à Boston" (qui sortira en France le 8 mars 2017) a ainsi décidé de revenir sur les attaques terroristes perpétrées pendant le marathon de Boston en 2013.

Quatre ans à peine après les faits, il propose un film sur l'attentat qui a traumatisé la ville de Boston, avec un double objectif : reconstituer les événements et rendre hommage aux héros de cette journée, qu'ils soient policiers, médecins ou simples habitants.

En transposant la réalité dans un film, le cinéma permet au public de mieux l'accepter.

Enfin, quand le 7e art revisite le passé, c'est parfois tout simplement pour en dévoiler des aspects méconnus.

Bien avant Theodore Melfi et "Les Figures de l'ombre", d'autres réalisateurs ont entrepris de faire revivre l'histoire des Noirs-Américains avec des films comme Le Majordome, 12 Years a Slave ou Selma.

Outre ces oeuvres engagées, s'inscrivant dans un contexte social, politique et même militant, d'autres films comme Argo nous dévoilent des épisodes longtemps classés secrets.

Cette affaire diplomatique incroyable (qui s'est déroulée en 1979, en pleine révolution iranienne) a été portée à l'écran par Ben Affleck et a reçu l'Oscar du meilleur film en 2013. Preuve que le public aime les belles histoires, surtout si elles sont vraies !

Plus d'information :

Tag : histoire vraie, cinéma, biopic, histoires vraies au cinéma, adaptation histoires vraies, film histoire vraie, film histoire vrai, lion film, les figures de l'ombre, traque à boston, patients film, argo, récit autobiograp



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis