Photos HDR
 

Le Figaro, Le Plus Ancien Des Quotidiens Français

Le Figaro, le plus ancien des quotidiens français

Fort d’une diffusion supérieure à 300.000 exemplaires, Le Figaro se classe parmi les cinq plus grands quotidiens nationaux de France. Il est aussi le plus ancien des quotidiens de l’Hexagone puisque sa création remonte à 1826. Nous vous proposons de retracer l’histoire de ce journal, de l’hebdomadaire satirique au grand groupe de presse actuel.

Présentation

Le journal français Le Figaro, qui a été fondé en 1826, est le plus ancien quotidien national encore publié de nos jours.
Il est une filiale de la Socpresse, le plus grand groupe de presse en France présidé par Serge Dassault.

Depuis 2005, le siège de ce journal se trouve au 14, boulevard Haussmann à Paris.
En 2006, sa diffusion s’est élevée à 322.497 exemplaires, ce qui place Le Figaro parmi les cinq quotidiens nationaux les plus importants de France.

Chaque jour de la semaine, le quotidien s’accompagne de suppléments : le Figaro Réussir, le Figaroscope, le Figaro Littéraire ou encore Figaro Magazine et Madame Figaro.

La création du journal

Le Figaro a été créé à Paris sous le règne de Charles X, le 15 janvier 1826, par le chansonnier Maurice Alhoy et l'écrivain et homme politique Étienne Arago.
Il s’agissait à l’origine d'un hebdomadaire satirique de quatre pages petit folio.

Son nom fait référence au personnage de Beaumarchais.
Le journal portait donc en Première page la devise "Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur", extraite de la pièce de Beaumarchais, Le mariage de Figaro.
Un temps remplacée par une autre citation de Beaumarchais, la devise initiale a été restaurée à la une du journal.

Premières évolutions du Figaro

A ses débuts, la publication du journal a connu de nombreuses interruptions.
Elle a été arrêtée entre 1833 et 1854, date où le journal a été repris par Hippolyte de Villemessant.

Hippolyte de Villemessant en fait un journal littéraire doté de rubriques permanentes, dont la plus populaire est la rubrique des "Échos".
Dès 1856, le succès de cette publication est tel qu'Hippolyte de Villemessant décide de doubler sa fréquence de parution (le mercredi et le dimanche).
En 1866, Le Figaro devient un quotidien. Il est tiré à 56.000 exemplaires et compte 15.000 abonnés

En 1875, Francis Magnard succède à Hippolyte de Villemessant à la tête du Figaro.

Des rédacteurs de talent

Le Figaro est parfois surnommé "le journal des académiciens" car de nombreux "Immortels" y ont écrit.

Parmi les auteurs ayant contribué à l’histoire de ce journal, on peut notamment citer Théophile Gautier, George Sand, Émile Zola, Marcel Proust, André Gide, François Mauriac et Jean d'Ormesson (comme directeur).
Même Jean-Paul Sartre, qui ne partageait pas les convictions politiques du journal, y a publié un reportage sur les États-Unis à la Libération.

En 1934, Lucien Romier, alors directeur du journal réunit une brillante équipe de rédacteurs comprenant François Mauriac, Georges Duhamel, Jean Giraudoux, Tristan Bernard et André Maurois.

Développement du Figaro

En 1940, Le Figaro s'installe à Bordeaux, Clermont-Ferrand et Lyon : pendant la Seconde Guerre mondiale, il continue d’être publié à Lyon en zone libre jusqu’en 1942.
La parution reprendra à Paris le 25 août 1944, avec un éditorial de François Mauriac sur Charles de Gaulle.

Dès 1946, un hebdomadaire gratuit appelé le Littéraire est publié parallèlement au quotidien. Il réunit Pierre Brisson, Paul Claudel, Léon-Paul Fargue, Colette ou encore Julien Green.
Il sera renommé le Figaro Littéraire en 1947.

En 1975, le journal est racheté par Robert Hersant, directeur d'un groupe de publications périodiques.
Le Figaro Magazine est lancé en 1978.

En octobre 2005, le journal a changé de format pour la Première fois depuis plus de 30 ans et a notamment intégré un cahier économie et un cahier loisirs.
En novembre 2007, Étienne Mougeotte est devenu directeur des rédactions du groupe Figaro.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis